Forum de la PanPanLeague Rivals Manager - Velogames

Forum de la PanPanLeague Rivals Manager - Velogames


    Spruch Team

    Partagez
    avatar
    spruch
    Vainqueur du Tour de France

    Palmarès Rivals : 3e PPL 2014, Vainqueur PPL 2015
    Messages : 11259

    Spruch Team

    Message par spruch le Lun 15 Jan - 11:50

    Allez, après un hiver studieux, c'est reparti pour une saison !
    Premier jour de l'année, le meilleur moment. Celui où l'on est convaincus que tous nos choix sont bons, et que l'on va poutrer tout le monde Smile

    La genèse :

    Comme tous les ans, la première étape de l'intersaison fut d'analyser la saison passée.

    Celle-ci s'est achevée avec un top 10 PPL, ainsi qu'un quasi-top 100 mondial. Un résultat intéressant, bien meilleur qu'en 2016, mais cela dit perfectible.
    La faute à quelques choix lourdement pénalisants (Chaves, Vanmarcke) qui n'ont été que partiellement contrebalancés par d'autres excellents (Viviani, Stuyven, Moscon, Woods). La structure de l'équipe faite de TL peu chers et de coureurs aux valeurs assez réparties sur l'échelle de cotation semblait la bonne. D'ailleurs, Philou s'impose avec cette structure, alors que les premiers mondiaux sont allés plus loin puisqu'ils n'avaient pas de TL.
    Cette tendance semble commencer à se confirmer : la rentabilité historique de 40 n'est plus le critère de victoire (sans quoi j'aurais joué la gagne), il faut plutôt tabler autour de 45. Très difficile à atteindre chez les plus chers (qui sont avant tout des "bétonneurs"), il faut aller la chercher par des choix judicieux sur les cotes intermédiaires.

    Par ailleurs, j'ai remarqué un phénomène déjà étudié en 2016, et qui s'est prolongé la saison passée, à savoir la "tendance d'équipe". Très souvent, à Rivals, une équipe qui fonctionne bien voit énormément de ses coureurs obtenir des résultats. Pour prendre l'an dernier, évidemment on peut évoquer Quick Step, mais aussi Sunweb ou Sky, voire Cannondale et FDJ à un niveau inférieur, qui ont obtenu, pour bon nombre d'entre eux, d'excellents résultats. A contrario, la défaillance fut collective (ou presque) chez Astana (dans les circonstances que l'on connaît), Trek, Orica ou Movistar.
    L'idée était donc de réfléchir aux constructions d'équipe, et de considérer que si une équipe doit être performante l'an prochain, il serait intéressant d'envisager un "bonus" équipe incitant à aller au bout de son raisonnement en rassemblant les coureurs d'une même équipe.

    Enfin, un constat qui se confirme d'une année sur l'autre : sur les Flandriennes, il est toujours difficile d'anticiper le scénario. Très souvent, 4-5 coureurs écrasent la campagne et monopolisent le scoring. L'an dernier, entre MichalK, Gilbert, Sagan, Naesen et GVA, il ne restait que des miettes pour les autres. A coups de chute, de pluie, de rhumes.. la situation est très évolutive et rend un investissement dangereux sur ce secteur.
    Idem sur le CG du Tour de France, de moins en moins rentable au fil des années. Certains potentiels leaders (Barguil, Kelderman, Roglic) ont déjà annoncé viser des étapes plutôt que le CG. Le "bonus TDF" est donc contestable, et considérer qu'un coureur performant au Tour est un MH est un leurre, il lui faudra avoir un calendrier de préparation adapté. Enfin, on oublie tous les coureurs qui veulent tenter le doublé Giro / Tour qui est un suicide Rivalistique, sauf à abandonner sur le Tour comme Pinot.

    Tout ceci considéré, l'analyse de la base de données s'est constituée en plusieurs morceaux.

    Le filtrage et le travail de finalisation :

    La première étape, comme tous les ans, fut d'éliminer une première catégorie de coureurs : ceux qui n'ont aucun intérêt. Calendrier trop faible, équipes pas au niveau, larbins XXL, coureurs blessés / sans équipe. C'est la phase la plus facile, celle qui dure une petite demi-heure à peine et permet de réduire de moitié la DB.

    La seconde est guère plus complexe : identifier tous les MH, ceux qui étaient déjà dans la tête sans même regarder la base, et dont le prix confirme qu'ils seront dans l'équipe. Soit parce qu'ils sont à un prix intéressant, soit parce que l'on sait que tout le monde les aura et qu'il vaut mieux prendre le risque de se planter avec tout le monde, que d'être à côté du jackpot touché par 1000 managers.
    Assez rapidement, ils furent 10 assurés, sauf problème dans la structure de l'équipe, de faire partie de l'aventure. Aussi bien des petites que des grosses cotes.

    La troisième étape est la plus pénible de toutes, le nettoyage des petites cotes (< 4.5 crédits). Les "évidents" ont été cochés / supprimés. Ensuite, reste à hiérarchiser. Entre les "vétérans" dont on pense voir un gros coup dans la saison, les coureurs blessés dans le passé, les ex-larbins qui changent d'équipe et surtout les multiples néo-pro / 2e année au potentiel immense, il s'agit de rapidement faire des choix afin de considérer quelles pistes sont à privilégier. Le principal problème est de filtrer suffisamment, puisqu'ils sont toujours 40 à être intéressants, mais l'on sait bien que seule une (toute) petite partie sera rentable.

    Enfin, quatrième étape, construire la trame de l'équipe. Intéressé par Sagan et Valverde, j'ai rapidement simulé une équipe potentielle, mais me suis très vite aperçu que la plupart de mes "MH" associés à l'un ou l'autre allaient ne me laisser que peu de marge pour construire un reste d'équipe intéressante. Je suis donc parti sur une base à 2 TL, avant d'en intégrer un 3e qui me paraissait incontournable.

    Très rapidement, on obtient une équipe de 30 à 32 coureurs qui oscille entre 210 et 235 crédits. La dernière étape devient de l'affinage. Doit-on sortir 2 coureurs à 6 pour prendre un à 12 ? Comment envisager les transferts ? Vaut-il mieux bétonner ou prendre des risques ? A chaque niveau de cote, on a sélectionné les potentiels meilleurs, donc il s'agit de les comparer désormais entre eux.

    La structure de mon équipe est donc la suivante :

    30 coureurs, pour 220 crédits - 2 transferts disponibles. Soit la même que les années passées.
    3 TL
    5 intermédiaires chers (>=9.5 crédits)
    7 intermédiaires moyens (entre 6 et 7.5 crédits)
    6 cotes faibles (entre 4.5 et 5.5 crédits)
    8 petites cotes (entre 3 et 4 crédits)

    La composition de l'équipe 2018 :

    Les top-league :

    Julian Alaphilippe (17 crédits) : le 1er MH. Evident, il a été pris par 1089 managers (!!). Un record, évidemment. Potentiel exceptionnel, ça fait 2 ans qu'il fait des demi-saisons, mais à chaque fois des demi-saisons surpuissantes. Français, hypé, sympathique et spectaculaire, il fait partie de ces incontournables. Il peut naturellement faire une saison à 1000 points en allant chercher des classiques, jusqu'au titre de Champion du Monde pour lequel, s'il n'est pas le favori, il est un outsider crédible.

    Fabio Aru (17 crédits) : l'an dernier, il a surnagé dans le marasme Astana. Un Tour plus que convaincant, et une Vuelta bien en-dedans, fatigué par une saison structurée différemment de ses habitudes. Cela dit, Fabio est une valeur sûre en GT et a prouvé l'an dernier que sa saison 2016 était un accident. Il retrouve un calendrier plus adapté à ses qualités : Tirreno (qu'il ne finit pas l'an passé), Giro, Vuelta. Qui plus est, garder des coureurs de ce genre mobilisés en fin de saison, c'est l'occasion de profiter du contexte pour qu'ils disputent Mondiaux et/ou classiques italiennes. Aru rêve de remporter la Lombardie, on peut envisager sereinement qu'il participe à la fin de saison, comme en 2017.
    Il n'était pas mon premier choix, mais il m'a paru difficile de passer à côté de lui.

    Richie Porte (15 crédits) : le perpétuel cas de conscience. Je déteste ce mec même si sa porcivité me fait rire. Les doutes suite à sa chute sur le Tour subsistent, mais j'ai peu de doutes sur sa capacité à s'illustrer à nouveau dès le Down Under. Porte, c'est un potentiel 800 points à fin juillet dans le meilleur des cas. Ca reste risqué, en effet. Mais il a montré ces deux dernières saisons que même avec ses problèmes chroniques (maladie, chutes), il assurait quasiment 500 points après la première moitié de saison. Et il est un candidat potentiel à un transfert tactique pour la fin de saison pour un coureur qui viserait Vuelta + Mondiaux, par exemple.

    Ils ont fait partie de l'équipe mais j'ai du me résoudre à les lâcher :

    - Michal Kwiatkowski (18 crédits) : il a constitué très longtemps ma TL avec Alaf. La problématique Froome a un impact potentiel énorme, puisque si ce dernier rate une partie de la saison 2018 (en particulier les GT), le larbinage intensif de MichalK pourrait s'en retrouver grandement réduit. Cependant, s'il a été exceptionnel en 2017, il a obtenu des points qu'il lui sera peut-être difficile d'aller chercher à nouveau, comme sa victoire à MSR (ou celle à San Sebastian qui reste une course assez aléatoire). Sans oublier ses Ardennaises magiques ; on le sait, ces dernières sont de plus en plus une course de cote propre à sourir à des attentistes, ce qu'il n'est pas. Bref, j'ai préféré économiser quelques crédits pour consolider mes cotes inférieures.

    Les intermédiaires chers :

    Fernando Gaviria (14 crédits) : le 2e MH. Comme Alaf, on connaît son potentiel énorme. Déjà dans la discussion du meilleur sprinteur du monde, il a écrasé le Giro et pourrait faire de même sur le Tour cette année. Qui plus est, il montre une capacité à figurer sur les classiques, que ce soient les pavées ou toutes celles réservées aux sprinters. L'arrivée de Viviani n'est pas censée lui porter préjudice puisqu'ils auront chacun leur train et leurs objectifs. Nous sommes près de 1000 à l'avoir, il était de toute manière inconcevable de ne pas l'avoir.

    John Degenkolb (13.5 crédits) : pas du tout un choix instinctif. Mais après étude de la cotation, je reprends l'idée de mon classique "transfert tactique post Flandriennes". L'an dernier, JohnD, c'est 486 points avant le Tour, dont 372 jusqu'à Roubaix. Et une fin de saison à 6 points post-TDF du fait d'un virus. Il est toujours solide, et s'il ne participe plus vraiment aux sprints massifs, ce n'est pas dans ce registre qu'il sera utilisé. Il permettra surtout de faire rentrer, selon les besoins, l'un des deux coureurs suivants qui aura des objectifs plus tardifs : Johan Chavez ou Rafal Majka, cotés à 12.5 crédits.
    N'ayant pu intégrer directement l'un dans l'équipe, je prends l'option d'attendre, et d'éviter potentiellement un problème à la 2017, où Chaves, après le TDU, n'est jamais revenu au top. Majka possède un calendrier très intéressant post-Flandriennes et sera sans nul doute un candidat sur les Mondiaux. Il devrait venir sur le Tour pour jouer la gagne, avant de s'axer sur la fin de saison (où il est régulièrement performant).

    Oliver Naesen (12 crédits) : son arrivée a entraîné la sortie de MichalK. Là-aussi, dans l'optique d'un transfert post-Flandriennes. J'ai habituellement tendance à ne pas oser transférer mes coureurs trop tôt, et généralement cela me coûte en fin de saison. Naesen a explosé l'an dernier et surpris beaucoup de monde. Son talent ne fait aucun doute. Mais surtout, l'an dernier, Naesen cumule 11 points seulement sur Ronde + Roubaix, alors qu'il était régulièrement dans les 5 plus forts !! Son score de 179 points peut donc être largement amélioré la saison prochaine. Aucun intérêt de le garder post Amstel (où il termine 13e l'an dernier et peut rééditer sa performance), puisqu'il entrera dans une phase de larbinage intensive. Les candidats pour le remplacer : Simon Yates et Wilco Kelderman. L'un vise le doublé Giro / Vuelta, l'autre Tour (pour les étapes) / Vuelta (CG) qui lui a bien réussi l'an passé, et devrait également participer au Tour de Californie, toujours très rentable pour les leaders qui y font le déplacement. D'autres options sont envisageables, mais le combo peut permettre d'envisager au moins 600-650 points (300 pour Naesen, 300 pour le second).

    Gianni Moscon (10.5 crédits) : il est italien, il est raciste, il est arrogant, il balance des Suisses dans le fossé. Et en plus c'est un vilain de la Sky. Ca en fait des défauts pour un coureur ! Mais quel coureur ! Capable de faire top 5 à Roubaix et en Lombardie tout en larbinant toute la saison.. un moteur exceptionnel, ce type est un crack absolu. Je ne serais pas surpris qu'il arrive un jour à des cotations proches de 30 crédits. Bref, il y a évidemment les réticences sur sa situation juridique, mais j'estime le risque suffisamment raisonnable pour que celui-ci soit inférieur au risque de ne pas l'avoir. Beaucoup de monde semble avoir eu la même logique.

    Miguel Angel Lopez (10 crédits) : Superman sait voler mais pas tenir sur son vélo. Le talent ne fait aucun doute. On peut l'envisager sans trop de soucis remporter un GT à très court terme, au vu de ses démonstrations à répétition en Suisse et sur la Vuelta. Un programme magnifique pour scorer gros (Oman, Abu Dhabi, Tirreno, Tour des Alpes, Giro, Vuelta). Une saison avec peu d'incidents majeurs (sans incident relève de l'utopie ou de la chance) devrait l'amener sans soucis au-delà des 500 points, ce qui en ferait un incontournable. Troisième coureur le plus choisi du jeu, c'est donc un choix de bétonnage là-aussi.

    Jakob Fuglsang (9.5 crédits) : la doublette Astana est dans la place. Fuglsang, je me souviens avoir pensé à lui l'an dernier lors de la période des transferts. C'est un coureur qui n'est jamais sexy mais qui a enfin trouvé de la hype l'an dernier suite à son Dauphiné. Sa chute sur le Tour a tout mis par terre. Aru est parti, il est désormais co-leader avec le Colombien au sein de son équipe. Il est toujours performant sur les T2, présent sur les Ardennaises, et enchaînera à nouveau Dauphiné / Tour. Qui plus est, lui aussi fait partie des coureurs très crédibles pour jouer la gagne aux Mondiaux (rappelons qu'il est vice-champion olympique à Rio), en grand spécialiste des courses d'un jour difficiles. Surtout, les conditions météo potentiellement difficiles à Innsbruck auraient tout pour le ravir.

    Ils ont fait partie de l'équipe mais j'ai du me résoudre à les lâcher :

    - Ion Izagirre (14.5 crédits) : sa saison 2017 m'a impressionné jusqu'à sa chute du Tour. S'il cartonne désormais sur les classiques, c'est clairement un TL en puissance. Je l'ai écarté plus par nécessité dans ma composition d'équipe qu'autre chose, mais le suivrai..
    - Rui Alberto Costa (13.5 crédits) : comme tous les ans, il ne fait pas rêver, mais reste un coureur solide. Chez UAE, les leaders se multiplient, ce qui m'a un peu effrayé. Avec Dan Martin, Aru, Ulissi, ça devient l'embouteillage. Cela dit, je pense qu'il peut faire une bonne saison, et attention à lui aux Mondiaux...
    - Elia Viviani (13.5 crédits) : la doublette Quick Step était très tentante.. j'ai fait le choix de Gaviria qui était un "no-brainer" et mis le beau Elia de côté. L'an dernier, il atomise tout pendant l'été, et devrait trouver à la fois un train et un calendrier sur mesure auprès de Lefévère. Je pense qu'il fera une belle saison, mais ne suis pas certain qu'il ira à nouveau chercher 600+ points.
    - Primoz Roglic (12 crédits) : j'aime son programme annuel fait de ce qu'il sait faire : des T2, et le Tour pour les étapes. Cela dit, du côté de la direction de LottoNL, on aimerait qu'il joue le CG sur le Tour. Une discordance entre un coureur et sa direction dès janvier sur un objectif majeur, ce n'est jamais positif Smile On rajoute des parcours qui étaient sur mesure pour lui l'an passé et le seront sans doute moins cette année (Romandie, par exemple), il lui faudra forcément faire au moins aussi bien.. ce qui n'est pas évident. J'ai préféré Naesen dans mon idée de transfert tactique, qui offre à mon sens plus de potentiel.
    - Giacomo Nizzolo (10.5 crédits) : vous le verrez plus tard, j'ai beaucoup misé sur les rebonds de coureurs. L'an dernier, des Gilbert / MichalK / Pozzovivo ont été très rentables sur cette base-là, et je pense que ce sont les principaux pourvoyeurs et différenciateurs qui font la différence. Nizzolo, c'est 690 points en 2016. Certes, avec un titre de champion national et une 5e place aux Mondiaux qu'il lui sera difficile d'aller chercher. Cependant, il a pu finir la saison 2017 pour retrouver du rythme, et n'a eu aucun souci cet hiver. Je pense qu'il pouvait taper 500 points, car la Trek n'a pas de leader pour vampiriser les objectifs (ils ont même plus tendance à s'éparpiller). Je le suivrai avec regret, ou soulagement. Seuls 34 courageux l'ont pris au final !
    - Bryan Coquard (9.5 crédits) : je suis convaincu qu'il va faire une grosse saison. Mais je n'avais plus les crédits nécessaires pour le conserver, et j'ai préféré prendre Fuglsang. Bouhanni le prouve, on peut taper 500 (et même 600) points avec un calendrier fait de SSR. Avec le Tour de Sharjah pour commencer, ça annonce la couleur. Il faisait partie de mes incontournables, donc sera un gros regret si cela se confirme. Cela dit, je l'ai écarté au profit du Danois, car on ne dispose d'aucune garantie sur son niveau 2018 (à qui est imputable son niveau calamiteux de 2017 ?), ni des invitations de Vital Concept hors-France (en 2016, il prend la 4e place à l'Amstel .. pourra-t-il la courir en 2018 ?).
    - Tejay Van Garderen (9 crédits) : il vit désormais en Europe, et sera là pour aider Richie Porc. A priori, fini les GT à titre perso qui étaient un boulet pour lui. L'an dernier, il paraît tout le temps nul et chute souvent, mais finit presque à la renta.. j'avais envie de tenter le coup, mais pas au point de déstructurer mon équipe.

    Les intermédiaires moyens :

    Magnus Cort Nielsen (7.5 crédits) : il était un MH jusqu'à sa chute début décembre. Cela dit, je crois en Astana pour 2018, et vais au bout de ma logique d'équipe. Il sera le sprinter n°1 sans concurrence, donc possèdera un calendrier bien plus personnalisé que chez Orica qui s'orientait avant tout vers les classiques et les CG. Il envisage déjà de faire la Vuelta, souvent pourvoyeuse de points "faciles" au sprint. Rapide, un peu 4x4, il a un profil intéressant dans le cyclisme actuel.

    Egan Bernal (7 crédits) : un choix sans conviction, il faut croire que ce n'était pas une erreur au vu de son nombre de prises. Là-encore, la problématique Froome a un impact potentiel. Il est annoncé sur le Tour, où je n'attends rien de lui en larbin. En revanche, si Froome n'est pas au départ.. ça change tout. Il a beaucoup scoré sur un calendrier mineur chez Androni, j'ai quelques inquiétudes sur sa capacité à performer en WT, notamment du fait de sa faiblesse CLM. Cela dit, il possède un tel talent, et déjà de la caisse (très fort en Lombardie l'an dernier) qu'il est difficile de passer à côté.. son leadership au TDU est déjà un premier signe de confiance de sa direction.

    Soren Kragh Andersen (6.5 crédits) : le dernier entrant, que je voulais absolument mais qui m'a causé des migraines.. et empêché tout retour potentiel de MichalK. Un coureur surpuissant, dans le plus pur registre 4x4. A long terme, je le vois comme un top 10 mondial. Reste la question de son calendrier, car il pourrait être un coureur au service de Dumoulin dans les objectifs de celui-ci.. et il devra à nouveau cohabiter avec Matthews. Mais ne voyant pas comment il pouvait faire moins que l'an dernier (malgré ses points Mondiaux en moins), j'ai pris le pari qu'il dépassera les 300 points. En route pour la BREAKOUT YEAR !

    Sam Oomen (6.5 crédits) : et voila le duo Sunweb ! Lui aussi sera au service de Dumoulin sur le Giro. Ca doit être la 3 (ou 4e) année consécutive que je l'ai. Il me fait penser au Nibali de début de carrière : tous les ans, il progresse et se rapproche des meilleurs. Coureur peu flamboyant mais très talentueux, il sent qui plus est bien la course. Fort CLM, un bon punch, endurant.. il aurait pu taper un podium sur la Lombardie sans l'attaque de Pinot l'an dernier. Rate des points faciles à la Vuelta sur maladie.. bref, il sera leader au moins au TDU + Paris-Nice cette saison. Et je crois en Sunweb pour une belle année 2018, donc je n'hésite pas.

    George Bennett (6 crédits) : le Néo-Z est un pur somnifère, un Meintjes océanien. Il n'attaque pas, il défend des top 12.. bref, c'est un rêve Rivals. Pas de flamboyance, on veut du Rivals-point de crevard ! Un programme Giro / Vuelta, pour moi l'optimum des leaders CG à Rivals, et pas de concurrence en interne chez LottoNL car Roglic aura d'autres objectifs, et que StevenK a l'habitude de se débrouiller seul. Il est parfaitement capable de taper un top 10/12 sur les 2 GT, ce qui suffirait en soi à se rapprocher de la rentabilité. Avec quelques points au TDU, la renta peut être automatique.. et c'est un minimum. Il s'est par ailleurs fait opérer d'un souci pulmonaire qui bloquait ses efforts prolongés, ce qui pourrait améliorer la régularité de ses résultats.

    Gianluca Brambilla (6 crédits) : j'ai été époustouflé par son année 2016 folle. L'an dernier, il a été handicapé par une blessure pré-TDF, et était malade en fin de saison. Bref, il a participé au naufrage Trek. On lui demande 270 points pour une renta à 45, contre 433 il y a deux ans. Je n'attends pas de lui qu'il réédite sa performance, mais j'estime sans problème qu'il peut faire un score > 300 points. Il vise une place en Lombardie cette saison, donc devrait être présent sur la très rentable fin de saison italienne.

    Jarlinson Pantano (6 crédits) : décidément, je multiplie les binômes d'équipe. Je crois en Trek cette année, et ça se voit. Pantano, l'an dernier, c'est 121 maigres points. Mais surtout, un travail permanent pour Contador, à coup de tempos effrénés sur 3 kms en accélération avant de s'écarter. L'an dernier, Pantano est malade en Suisse, et cumule 21 points entre TDF et Lombardie.. tous inscrits sur la Vuelta. Il est prévu sur le Giro pour lui-même, et devrait accompagner Mollema sur le Tour derrière. Ca devrait lui demander moins d'efforts.. et lui permettre de courir la fin de saison. Bref, 300 points, c'est parfaitement envisageable.

    Ils ont fait partie de l'équipe mais j'ai du me résoudre à les lâcher :

    - Pierre Latour (7.5 crédits) : dans ma team "rédemption", il était longtemps là avant de faire un choix. J'ai préféré Cort malgré la blessure de ce dernier. L'an dernier, j'avais un mauvais feeling avec lui, et certes il a chuté sur le TDF, mais surtout montré qu'il n'était pas encore au niveau WT. Avec Bardet toujours leader, et Gallopin qui aura sans doute quelques revendications + Vuillermoz, pas dit qu'il ne fasse plus sa place qu'à l'accoutumée. Bref, d'après ses itw son idée est de se confronter encore au niveau WT, j'aurais été plus serein avec un calendrier plus "abordable".

    Les cotes faibles :

    Jasper de Buyst (5.5 crédits) : un des rares à avoir tapé un Viviani au top l'an passé. J'ai longtemps eu un gros doute sur sa razzia belge, mais ai regardé de plus près ses victoires, et celles-ci étaient généralement assez probantes. Il est dominateur à concurrence faible, mais devrait step up cette année avec un calendrier un peu plus rémunérateur. Debusschere n'a pas vraiment convaincu, et Roelandts est parti. Normalement, il est désormais le n°2 derrière Greipel. Il a couru désormais 2 GT pour se faire un peu de caisse. Au vu du calendrier de Lotto, je pense qu'il aura à nouveau des occasions de scorer. Pas un choix hyper convaincu, mais je doute qu'il ne soit mauvais. Et à ce prix-là, c'est parfois ce qu'on demande.

    Marc Soler (5 crédits) : un seul Movistar dans mon équipe, et c'est lui. Je ne comprends pas trop ce qu'ils cherchent à faire avec Valverde / Quintana / Landa (on parle des 3 sur la Vuelta, wtf ?!?), donc je préfère m'abstenir un maximum. Soler est l'avenir espagnol sur GT. Il a sombré sur la Vuelta l'an passé mais a montré que son Tour de l'Avenir appelait à bien plus chez les pros. Leader dès le TDU, il peut aller y chercher les 36 points qui, sur la base de l'an dernier, lui manqueraient pour la renta. Choix plutôt évident à mon sens.

    David Gaudu (4.5 crédits) : parce qu'il faut toujours un Finistérien pour gagner à Rivals. Je ne l'avais pas l'an dernier, le pensant un peu tendre, et ai été bluffé au Printemps. Tombé malade ensuite, il a surtout fait du foncier l'an dernier. Mais il a montré qu'il pouvait être déjà, à la pédale, avec les meilleurs au niveau WT. Aucune raison que la progression ne suive pas, je mise sur lui, comme 1000 autres managers, sans me poser de questions.

    Enric Mas (4.5 crédits) : des places se libèrent chez Quick Step, qui va s'orienter à fond derrière Gaviria / Viviani, et Alaf de l'autre côté. Mais en montagne.. et bien il n'y a pas grand monde puisque Dan Martin et De La Cruz sont partis. Quartier libre donc pour Mas, plutôt bon pour sa 1re vraie saison pro (131 points). On peut raisonnablement envisager les 200 cette année, et cela dès le TDU. Il est bon rouleur, il grimpe bien.. un top 10-15 GT semble jouable, avec quelques résultats T2.

    Mads Pedersen (4.5 crédits) : alerte brutasse. Un mois d'août dingue l'an passé, mais surtout un bon gros 4x4 des familles. Il sprinte plutôt bien, roule très fort.. et devrait avoir un calendrier adapté par Trek, pour rééditer ses performances au Danemark, entre autres. Très apprécié par sa direction qui le cite régulièrement dans leurs paris à l'avenir, il devrait être mis en valeur.

    Wout Van Aert (4.5 crédits) : il a montré hier qu'il est en forme. Plutôt décidé à faire de la route cette année, il va courir a priori plus ou moins les mêmes courses qu'en 2017, avec un calendrier un peu plus étoffé. Hallucinant en 2017 pour un néo-pro, j'ai du mal à imaginer qu'il fasse moins de 200, et encore moins 158. Peut clairement faire partie des coureurs à 80+ de rentabilité.

    Ils ont fait partie de l'équipe mais j'ai du me résoudre à les lâcher :

    - Rudy Barbier (5.5 crédits) il a très bien fini la saison 2017, devenu très régulier et capable de taper régulièrement un Bouhanni, par exemple. Cela dit, AG2R ne mise jamais trop sur le sprint.. et je ne sais pas comment sera établi son calendrier avec des Sam Dumoulin ou Cosnefroy qui courent beaucoup la Coupe de France.
    - Tanel Kangert (5 crédits) : lui aussi dans la "Team rédemption". Une sale blessure après sa chute sur le Giro l'an dernier, et boum, fin de saison. Cette année, pas de Aru / Nibali auprès de qui larbiner, il devrait avoir un rôle plus libre. Coureur talentueux, capable de faire un top 10-15 GT à la pédale, je l'ai longtemps eu avant de faire rentrer Porte et de devoir faire des sacrifices.
    - Jack Haig (4.5 crédits) : il a du talent.. mais l'an dernier, il larbinait déjà beaucoup. Cette année, aux Yates² et Chaves s'ajoute Nieve ! Bref, trop d'inconnues, je laisse de côté.
    - Jan Hirt (4.5 crédits) : il grimpe bien, sera libre chez Astana. Cela dit, son top 12 au Giro l'an dernier se fait.. à 20 minutes de la gagne. J'ai peur qu'il ne plafonne un peu et n'ait pas le potentiel à aller chercher 250 points.
    - Guillaume Martin (4.5 crédits) : impressionnant l'an passé, je me doutais qu'il serait beaucoup choisi (ça n'a pas manqué). Avec Wanty au Tour, nul doute qu'il y sera, mais je doute de sa capacité à pouvoir faire razzia là-bas. Je pense que le choix vaut le coup, mais il fut le dernier 4.5 crédits à rester sur le carreau.

    Les petites cotes :

    Simone Consonni (4 crédits) : on le sait, les petites cotes, ce sont des "paris". On cherche le crack qui va taper le 100 de renta en écrasant tout le monde sur un calendrier merdique, ou qui va taper une grosse perf sur une course rémunératrice.
    Consonni, c'est censé être le grand sprinter italien de demain. L'an dernier, il a déjà montré tout l'étendue de son répertoire : à l'aise sur les pavés et dans le vent, il a pris de la caisse tout au long de la saison pour finir par s'illustrer sur les classiques italiennes, malgré du larbinage récurrent pour Modolo. Ce dernier est parti, il devrait passer numéro 1, avec Ferrari, excellent poisson pilote, pour l'aider. C'est donc un excellent plan, il faisait partie de mes incontournables.

    Kristoffer Halvorsen (4 crédits) : celui qui a du donner mal au crâne à pas mal de monde hier. Il a impressionné l'an passé, et aura carte libre pour sprinter chez Sky puisque Viviani et Van Poppel sont partis. Se vautre hier sur la People's Choice Classic et perd déjà potentiellement une partie de la renta. Cela dit, j'ai préféré le garder pour éviter tout regret. Il aura un paquet d'autres occasions a priori, car il n'est pas censé courir de GT cette année (où il n'aurait été bon qu'à larbiner).

    Thomas Boudat (3.5 crédits) : ultra décevant l'an passé, ça fait 3 ans qu'on se dit qu'un médaillé olympique censé être une nouvelle terreur du sprint doit cartonner. Il s'est blessé en juin l'an dernier, et a traversé le Tour en fantôme. Cela dit, je l'attends surtout bien meilleur sur un calendrier .1 qui devrait être assez fourni. Il n'y a objectivement aucune raison qu'il soit incapable d'aller chercher 150 points. Un doute, mais pas plus que pour les autres 3.5 crédits..

    Bjorg Lambrecht (3.5 crédits) : là-encore, un crack dont je ne voulais pas passer à côté. Ultra dominateur en U23 avec Sivakov, il n'envisageait pas de passer pro mais sa saison 2017 l'a poussé à le faire tant il se baladait. Interviews un peu inquiétantes où il dit vouloir apprendre et rouler un max pour ses leaders, je pense qu'il aura sa chance sur la fin de saison belge. Qui plus est, il n'y a pas grand monde pour lui faire concurrence chez Lotto.. donc s'il répond présent, il peut parfaitement faire comme Gaudu l'an passé.

    Jhonatan Restrepo (3.5 crédits) : 102 points l'an passé en quelques mois avant une sale blessure. Cette année, il doit pouvoir faire bien mieux sans soucis. Qui plus est, autant Kristoff pouvait mobiliser pas mal de ressources, autant Kittel n'aura que son train de gros culs. Donc dès que ce sera bosselé, il ne devrait pas être contrarié pour multiplier les places d'honneur sur les circuits espagnols / portugais où Katusha vient régulièrement. J'ai d'assez gros espoirs en lui.

    Christopher Lawless (3 crédits) : rentré hier suite à la blessure de Halvorsen. Sans doute moins fort que le Norvégien, mais lui aussi a montré de belles aptitudes. Il devrait avoir l'occasion de s'illustrer sur des fonds de sprint pour gratter régulièrement du point.

    Riccardo Minali (3 crédits) : avec Consonni, l'autre espoir du sprint italien. Une saison de néo-pro encourageante avec des performances tout au long de la saison. Avec plus de caisse, et pas trop de concurrence en interne (Cort est dans un autre registre, et il n'y a guère que Gidich pour lui faire de l'ombre), il devrait avoir sa place pour améliorer son score de 71 points l'an dernier.

    Nils Politt (3 crédits) : un pari. Kristoff est parti, remplacé par Kittel. Donc Politt va larbiner. Beaucoup. Souvent. Oui.. mais Kristoff faisait les Flandriennes, et Kittel ne les fait pas. Et quelle brutasse d'1m92 roulait comme un barbare pour le Norvégien l'an dernier quand il était systématiquement lâché ? Et oui, ce bon vieux Nils, que j'attends pour un top 10 à Roubaix.
    Le seul risque serait un Tony Martin dans le coup sur les Flandriennes, ce qui n'est pas sans risque. Mais je trouvais que le pari valait le coup !

    Ils ont fait partie de l'équipe mais j'ai du me résoudre à les lâcher :

    - Phil Bauhaus (4 crédits) : lui comme Arndt sont de bons coureurs.. mais j'ai quelques réticences à leur égard. Le dernier m'a déçu l'an passé, et Bauhaus reste assez irrégulier. Son sprint dégueulasse d'hier a fini de me convaincre (oui, je sais, ne jamais se fier sur les sensations de janvier).
    - Odd Christian Eiking (3.5 crédits) : chez Wanty, il devrait trouver un calendrier à sa convenance. Cela dit, il avait de quoi s'illustrer chez FDJ mais n'a jamais été capable de le faire, alors pourquoi chez Wanty dans un contexte relativement similaire ? Qui plus est, en étudiant les scores habituels chez Wanty, je n'ai jamais vu quelqu'un au-dessus des 150-175 points hormis Gasparotto. Donc je ne lui vois pas un potentiel outstanding..
    - Sondre Holst Enger (3.5 crédits) : c'est lui qui a sauté pour faire rentrer Andersen, car il me restait 3 crédits à utiliser. Je pense qu'il peut faire mal chez Israel Cycling, mais là-encore, trop d'inconnues sur son niveau abyssal de l'an dernier (si quelqu'un a trouvé une explication...). Et quel niveau aura Israel Cycling ? Deux inconnues de trop pour qu'il reste..
    - Pavel Sivakov (3.5 crédits) : était un MH dans ma tête, et directement dans l'équipe. Et, petit à petit, il a fait partie des discutables, puis des "out". Quand et comment va-t-il s'illustrer ? Certes, il est phénoménal, mais je doute qu'il ne puisse s'illustrer au punch, et en montagne, il aura toujours quelqu'un devant lui (Froome, Henao, Poels, G.MH, Bernal voire De La Cruz, MichalK ou Tao) .. je me suis donc dit "on se verra en 2019".
    - Aliaksandr Riabushenko (3 crédits) : a été remplacé par Lawless. Je pense qu'à l'image de Consonni l'an dernier, il aura peut-être de quoi s'exprimer sur la 2e partie de saison et les SSR italiennes. Cela dit, il y a déjà Ulissi dans son registre qui pourrait vampiriser tout cela, donc me suis abstenu.

    Conclusion :

    La cotation 2018 a été particulièrement bien faite, je trouve.
    L'an dernier, j'ai trouvé un certain nombre de coureurs évidents et ne m'étais pas trompé sur eux (Viviani, Woods, Stuyven, Moscon, Bernal, Oomen). Cette année, il y a des coureurs qui m'ont paru également évidents, mais c'était avant tout par "talent" que par rapport à leur cotation.

    Bref, je me suis inspiré de Philou, qui n'a pas cherché l'an dernier à avoir des profils hétérogènes, ou à cibler des schémas de courses particuliers. J'ai donc construit mon équipe en essayant, pour chaque niveau de cotation, de trouver ceux qui pourraient être tous rentables. Enfin, mon équipe 2017 manquant de paris pouvant être payants, j'ai pris davantage de risques cette année. On verra bien si ça paye..
    Objectif : top 5 PPL et top 50 mondial, et si tout va bien, la victoire Wink

    sylvainm
    Vainqueur du Tour de Suisse

    Palmarès Rivals : 172ème en 2014, 96ème en 2015, 16ème en 2016 (2ème PPL), 135ème 2017
    Messages : 2891

    Re: Spruch Team

    Message par sylvainm le Lun 15 Jan - 12:05

    Pas mal, je suis dubitatif sur Pantano, mais le reste est sympa
    avatar
    fan de JMA
    Vainqueur du Tour d'Italie

    Palmarès Rivals : 32ème en 2012 (5ème du PPM) et 65ème en 2013 (7ème du PPM)
    Messages : 8466

    Re: Spruch Team

    Message par fan de JMA le Lun 15 Jan - 12:28

    Brambilla, j'ai hésité mais 2016 était peut être la saison qu'il ne refera jamais.

    Moscon, couillu vu la plainte de Reichenbach devant l'UCI et la justice. Ce dernier ne va rien lâcher.

    Aru, je l'ai lâché après 2 ans avec lui. Il a toujours un soucis même si l'an dernier, cela s'est bien terminé.

    Porte, sa grosse chute est prévue pour quand?

    Fuglsang, j'ai hésité mais cette année, je réduis le nombre de pari.

    De Buyst, j'ai regardé mais contrairement à toi, j'ai trouvé qu'il avait fait beaucoup de points face à des nobody. S'il fait des courses plus difficiles, il ne sera pas rentable.

    Lambrecht, j'avais coché son nom mais je pense qu'il ne performera que l'an prochain.

    Les 14 coureurs en commun, je suis bien évidemment séduit Wink
    avatar
    spruch
    Vainqueur du Tour de France

    Palmarès Rivals : 3e PPL 2014, Vainqueur PPL 2015
    Messages : 11259

    Re: Spruch Team

    Message par spruch le Lun 15 Jan - 13:03

    fan de JMA a écrit:Brambilla, j'ai hésité mais 2016 était peut être la saison qu'il ne refera jamais.
    Je pense aussi, il a eu une période de dingue qui l'a amené à prendre le rosard au Giro. Mais en tout cas, si je n'attends pas qu'il refasse 433 points, je pense qu'il a largement de quoi faire 270 points (ce qui l'amènerait à 45 de renta).

    fan de JMA a écrit:Moscon, couillu vu la plainte de Reichenbach devant l'UCI et la justice. Ce dernier ne va rien lâcher.
    Mouais.. comme l'a dit sylvain, pour moi c'est une plainte au civil, donc ça se finira en D&I tout au plus, et pas en Moscon en prison. Surtout, je pense que la Sky va faire durer un maximum, et les appels sont suspensifs dans ce genre de procédures.

    fan de JMA a écrit:Porte, sa grosse chute est prévue pour quand?
    Très probablement pour cette année Laughing

    fan de JMA a écrit:De Buyst, j'ai regardé mais contrairement à toi, j'ai trouvé qu'il avait fait beaucoup de points face à des nobody. S'il fait des courses plus difficiles, il ne sera pas rentable.
    C'est ce que j'ai vu aussi à premier abord. Mais en fait, pour avoir regardé la plupart des vidéos de ses victoires, il s'impose très facilement. Lotto aura besoin de ces victoires en Belgique, et il n'y a pas grand monde pour lui prendre cette place (car Debusschere qui a l'air d'avoir un assez gros boulard ne veut pas s'abaisser à courir du .1 apparemment). Qui plus est, De Buyst est un très bon Flandrien, et pourrait être responsabilisé lorsque Greipel ne court pas (sans compter qu'il est extrêmement rare que Greipel fasse rouler ses équipiers à part pour des sprints massifs en GT).

    fan de JMA a écrit:Lambrecht, j'avais coché son nom mais je pense qu'il ne performera que l'an prochain.
    C'est le risque. Cela dit, vu qu'il n'a pas de concurrence, s'il est au niveau cette année il n'aura rien pour l'empêcher de cartonner. Je l'attendrai, de toute manière, surtout sur la 2e partie de saison.
    avatar
    stou**
    Réincarnation d'Eddy Merckx

    Palmarès Rivals : Vainqueur PPL 2010-2012 ; 2ème mondial 2012
    Messages : 20328

    Re: Spruch Team

    Message par stou** le Lun 15 Jan - 21:32

    spruch a écrit:
    Gianni Moscon (10.5 crédits) : il est italien, il est raciste, il est arrogant, il balance des Suisses dans le fossé. Et en plus c'est un vilain de la Sky. Ca en fait des défauts pour un coureur ! Mais quel coureur ! Capable de faire top 5 à Roubaix et en Lombardie tout en larbinant toute la saison.. un moteur exceptionnel, ce type est un crack absolu. Je ne serais pas surpris qu'il arrive un jour à des cotations proches de 30 crédits. Bref, il y a évidemment les réticences sur sa situation juridique, mais j'estime le risque suffisamment raisonnable pour que celui-ci soit inférieur au risque de ne pas l'avoir. Beaucoup de monde semble avoir eu la même logique.
    En dehors des affaires juridiques, a-t-il une si grosse marge de progression en 2018 ?
    Il va larbiner sur le TDF, le genre de larbinage qui te pète ta fin de saison.
    Les ardennaises sont pour MichalK-Poels-Henao.
    Il a un double top5 Roubaix (l'aléa par excellence) - Lombardie (et la forme de fin de saison...) à défendre...
    Il s'est pété le scaphoïde en novembre. J'ai l'impression que tout le monde a mis son focus sur ses problèmes juridiques, et a zappé son mois sans vélo. Pour d'autres coureurs, 1 mois sans sport à cette période de la saison est rédhibitoire. Pour lui, zim zam zoum c'est oublié... Mouais...
    En fait, je le vois bien entre 30 et 40 de renta. Pas MH. Béton. Mais pas suffisamment pour aller chercher la Gagne.

    spruch a écrit:Jakob Fuglsang (9.5 crédits) : la doublette Astana est dans la place. Fuglsang, je me souviens avoir pensé à lui l'an dernier lors de la période des transferts. C'est un coureur qui n'est jamais sexy mais qui a enfin trouvé de la hype l'an dernier suite à son Dauphiné. Sa chute sur le Tour a tout mis par terre. Aru est parti, il est désormais co-leader avec le Colombien au sein de son équipe. Il est toujours performant sur les T2, présent sur les Ardennaises, et enchaînera à nouveau Dauphiné / Tour. Qui plus est, lui aussi fait partie des coureurs très crédibles pour jouer la gagne aux Mondiaux (rappelons qu'il est vice-champion olympique à Rio), en grand spécialiste des courses d'un jour difficiles. Surtout, les conditions météo potentiellement difficiles à Innsbruck auraient tout pour le ravir.
    J'ai beaucoup mal avec l'argument "et en plus, il y a les mondiaux à Innsbruck". Ca tombe sur Fuglsang, mais en fait j'ai déjà lu ce même argument pour Valverde, Alaf, Majka, MichalK, Nibali, Barguil, Landa, Meintjes, Chaves... Bon faut se faire à l'idée que y aura 3 coureurs du Tas à 100+ points grâce aux mondiaux, et pour les autres ce sera effet négligeable !
    Après Fuglsang, ça doit faire 5 ans qu'il a une cote sexy, et qu'il rentabilise entre 30 et 40... J'ai déjà donné.

    spruch a écrit:- Ion Izagirre (14.5 crédits) : sa saison 2017 m'a impressionné jusqu'à sa chute du Tour. S'il cartonne désormais sur les classiques, c'est clairement un TL en puissance. Je l'ai écarté plus par nécessité dans ma composition d'équipe qu'autre chose, mais le suivrai..
    Bof. Retour de blessure horrible, on a aucune idée de son niveau. Et surtout il envoie 200 points sur les ardennaises où il va envoyer du bon vieux gros larbinage pour Nibbles cette année... Loin d'être le MH tant décrit ça et là.

    spruch a écrit:- Bryan Coquard (9.5 crédits) : je suis convaincu qu'il va faire une grosse saison. Mais je n'avais plus les crédits nécessaires pour le conserver, et j'ai préféré prendre Fuglsang. Bouhanni le prouve, on peut taper 500 (et même 600) points avec un calendrier fait de SSR. Avec le Tour de Sharjah pour commencer, ça annonce la couleur. Il faisait partie de mes incontournables, donc sera un gros regret si cela se confirme. Cela dit, je l'ai écarté au profit du Danois, car on ne dispose d'aucune garantie sur son niveau 2018 (à qui est imputable son niveau calamiteux de 2017 ?), ni des invitations de Vital Concept hors-France (en 2016, il prend la 4e place à l'Amstel .. pourra-t-il la courir en 2018 ?).
    J'avais aussi, j'ai aussi écarté. Mental de Moineau. ASO qui ne sélectionne pas Vital Concept sur le TDF, ça ne va pas le motiver, mais le démoraliser...

    spruch a écrit:
    Soren Kragh Andersen (6.5 crédits) : le dernier entrant, que je voulais absolument mais qui m'a causé des migraines.. et empêché tout retour potentiel de MichalK. Un coureur surpuissant, dans le plus pur registre 4x4. A long terme, je le vois comme un top 10 mondial. Reste la question de son calendrier, car il pourrait être un coureur au service de Dumoulin dans les objectifs de celui-ci.. et il devra à nouveau cohabiter avec Matthews. Mais ne voyant pas comment il pouvait faire moins que l'an dernier (malgré ses points Mondiaux en moins), j'ai pris le pari qu'il dépassera les 300 points. En route pour la BREAKOUT YEAR !
    Alerte MH MH MH MH.

    Sam Oomen (6.5 crédits) : et voila le duo Sunweb ! Lui aussi sera au service de Dumoulin sur le Giro. Ca doit être la 3 (ou 4e) année consécutive que je l'ai. Il me fait penser au Nibali de début de carrière : tous les ans, il progresse et se rapproche des meilleurs. Coureur peu flamboyant mais très talentueux, il sent qui plus est bien la course. Fort CLM, un bon punch, endurant.. il aurait pu taper un podium sur la Lombardie sans l'attaque de Pinot l'an dernier. Rate des points faciles à la Vuelta sur maladie.. bref, il sera leader au moins au TDU + Paris-Nice cette saison. Et je crois en Sunweb pour une belle année 2018, donc je n'hésite pas.

    spruch a écrit:George Bennett (6 crédits) : le Néo-Z est un pur somnifère, un Meintjes océanien. Il n'attaque pas, il défend des top 12.. bref, c'est un rêve Rivals. Pas de flamboyance, on veut du Rivals-point de crevard ! Un programme Giro / Vuelta, pour moi l'optimum des leaders CG à Rivals, et pas de concurrence en interne chez LottoNL car Roglic aura d'autres objectifs, et que StevenK a l'habitude de se débrouiller seul. Il est parfaitement capable de taper un top 10/12 sur les 2 GT, ce qui suffirait en soi à se rapprocher de la rentabilité. Avec quelques points au TDU, la renta peut être automatique.. et c'est un minimum. Il s'est par ailleurs fait opérer d'un souci pulmonaire qui bloquait ses efforts prolongés, ce qui pourrait améliorer la régularité de ses résultats.
    Deux choses :
    * Pas de Californie pour lui cette année. Je ne sais pas s'il peut toucher plus sur le Giro que ce qu'il a fait là-bas l'an passé.
    * Giro/Vuelta, mouais. C'est surtout Giro quoi. La Vuelta, tu auras donc les leaders du Giro... Plus les doubleurs du Tour !! Le high level de la Vuelta est désormais si haut qu'il n'y a quasiment pas de place pour les Giristes (Zakarin en exception l'an passé, bon et WilcoK sorti de nul part..). Bennett sur la Vuelta avec le plateau de ouf annoncé cette année en vue d'Innsbruck, c'est pas tip topi top.

    spruch a écrit:Gianluca Brambilla (6 crédits) : j'ai été époustouflé par son année 2016 folle. L'an dernier, il a été handicapé par une blessure pré-TDF, et était malade en fin de saison. Bref, il a participé au naufrage Trek. On lui demande 270 points pour une renta à 45, contre 433 il y a deux ans. Je n'attends pas de lui qu'il réédite sa performance, mais j'estime sans problème qu'il peut faire un score > 300 points. Il vise une place en Lombardie cette saison, donc devrait être présent sur la très rentable fin de saison italienne.
    ALERTE DISQUALIFICATION DE SPRUCH.

    spruch a écrit:
    Jasper de Buyst (5.5 crédits) : un des rares à avoir tapé un Viviani au top l'an passé. J'ai longtemps eu un gros doute sur sa razzia belge, mais ai regardé de plus près ses victoires, et celles-ci étaient généralement assez probantes. Il est dominateur à concurrence faible, mais devrait step up cette année avec un calendrier un peu plus rémunérateur. Debusschere n'a pas vraiment convaincu, et Roelandts est parti. Normalement, il est désormais le n°2 derrière Greipel. Il a couru désormais 2 GT pour se faire un peu de caisse. Au vu du calendrier de Lotto, je pense qu'il aura à nouveau des occasions de scorer. Pas un choix hyper convaincu, mais je doute qu'il ne soit mauvais. Et à ce prix-là, c'est parfois ce qu'on demande.
    D'accord avec Vince. Il a été nul dès qu'il a couru en WT.
    Sur les C0-C1, il va larbiner au choix pour Greipel-Benoot-Debuschere. Restent les C2. Hyper aléatoires. Et le gars derrière fera un voire deux GT en larbin. Ok. Next.

    spruch a écrit:
    Simone Consonni (4 crédits) : on le sait, les petites cotes, ce sont des "paris". On cherche le crack qui va taper le 100 de renta en écrasant tout le monde sur un calendrier merdique, ou qui va taper une grosse perf sur une course rémunératrice.
    Consonni, c'est censé être le grand sprinter italien de demain. L'an dernier, il a déjà montré tout l'étendue de son répertoire : à l'aise sur les pavés et dans le vent, il a pris de la caisse tout au long de la saison pour finir par s'illustrer sur les classiques italiennes, malgré du larbinage récurrent pour Modolo. Ce dernier est parti, il devrait passer numéro 1, avec Ferrari, excellent poisson pilote, pour l'aider. C'est donc un excellent plan, il faisait partie de mes incontournables.
    Un regret. Et à te lire, on se dit que c'est le pur MH qui ne peut pas scorer moins de 300 points.
    ...
    ...
    Heureusement que tu vas te tromper Smile

    spruch a écrit:
    Bjorg Lambrecht (3.5 crédits) : là-encore, un crack dont je ne voulais pas passer à côté. Ultra dominateur en U23 avec Sivakov, il n'envisageait pas de passer pro mais sa saison 2017 l'a poussé à le faire tant il se baladait. Interviews un peu inquiétantes où il dit vouloir apprendre et rouler un max pour ses leaders, je pense qu'il aura sa chance sur la fin de saison belge. Qui plus est, il n'y a pas grand monde pour lui faire concurrence chez Lotto.. donc s'il répond présent, il peut parfaitement faire comme Gaudu l'an passé.
    Un voire deux ans trop tôt. Mais continue à le prendre même s'il est nul cette année hein.
    (car il va évidemment larbiner comme un sourd, à la Vervaeke 2015-2016)

    spruch a écrit:Christopher Lawless (3 crédits) : rentré hier suite à la blessure de Halvorsen. Sans doute moins fort que le Norvégien, mais lui aussi a montré de belles aptitudes. Il devrait avoir l'occasion de s'illustrer sur des fonds de sprint pour gratter régulièrement du point.
    Ce craquage de dernière minute !!! Ilénul !! 70 points GRAND MAXIMUM en fin de saison. Avec une clavette en moins dans son larbinage pour Moscon & Stannard.

    spruch a écrit:
    Nils Politt (3 crédits) : un pari. Kristoff est parti, remplacé par Kittel. Donc Politt va larbiner. Beaucoup. Souvent. Oui.. mais Kristoff faisait les Flandriennes, et Kittel ne les fait pas. Et quelle brutasse d'1m92 roulait comme un barbare pour le Norvégien l'an dernier quand il était systématiquement lâché ? Et oui, ce bon vieux Nils, que j'attends pour un top 10 à Roubaix.
    Le seul risque serait un Tony Martin dans le coup sur les Flandriennes, ce qui n'est pas sans risque. Mais je trouvais que le pari valait le coup !
    Ok, il fait 10eme à Roubaix. 50 points. Il score où sinon le reste de la saison ?

    spruch a écrit:- Pavel Sivakov (3.5 crédits) : était un MH dans ma tête, et directement dans l'équipe. Et, petit à petit, il a fait partie des discutables, puis des "out". Quand et comment va-t-il s'illustrer ? Certes, il est phénoménal, mais je doute qu'il ne puisse s'illustrer au punch, et en montagne, il aura toujours quelqu'un devant lui (Froome, Henao, Poels, G.MH, Bernal voire De La Cruz, MichalK ou Tao) .. je me suis donc dit "on se verra en 2019".
    Cf Lambrecht. Trop tôt.

    spruch a écrit:- Aliaksandr Riabushenko (3 crédits) : a été remplacé par Lawless. Je pense qu'à l'image de Consonni l'an dernier, il aura peut-être de quoi s'exprimer sur la 2e partie de saison et les SSR italiennes. Cela dit, il y a déjà Ulissi dans son registre qui pourrait vampiriser tout cela, donc me suis abstenu.
    Oh là là... Ouf..

    => Bref, j'ai malheureusement dit du mal (ou de Chaves) de bien trop peu de coureurs. Et comme je veux aussi faire Degenkolb => Chaves mi-avril, nous serons frères de transferts.
    C'est une belle team, avec peu de choix contestables (Pantano...), et des impasses étonnantes pour quelqu'un qui cherche le 60 de renta (pour cela, tu prends MichalK, Landa, Benoot.. Pas Porte et Degenkolb !!).
    Ah tiens, et tu n'as pas Felline. Tu ne vibreras pas avec la Felline-crew !

    avatar
    fan de JMA
    Vainqueur du Tour d'Italie

    Palmarès Rivals : 32ème en 2012 (5ème du PPM) et 65ème en 2013 (7ème du PPM)
    Messages : 8466

    Re: Spruch Team

    Message par fan de JMA le Lun 15 Jan - 22:01

    stou** a écrit:
    D'accord avec Vince.

    J'encadre Wink
    avatar
    spruch
    Vainqueur du Tour de France

    Palmarès Rivals : 3e PPL 2014, Vainqueur PPL 2015
    Messages : 11259

    Re: Spruch Team

    Message par spruch le Lun 15 Jan - 23:35

    stou** a écrit:Gianni Moscon (10.5 crédits) :
    Il a un double top5 Roubaix (l'aléa par excellence) - Lombardie (et la forme de fin de saison...) à défendre...
    Il s'est pété le scaphoïde en novembre. J'ai l'impression que tout le monde a mis son focus sur ses problèmes juridiques, et a zappé son mois sans vélo. Pour d'autres coureurs, 1 mois sans sport à cette période de la saison est rédhibitoire. Pour lui, zim zam zoum c'est oublié... Mouais...
    En fait, je le vois bien entre 30 et 40 de renta. Pas MH. Béton. Mais pas suffisamment pour aller chercher la Gagne.
    Oui il s'est fait mal au scaphoïde. Mais il était de retour sur home trainer dès le mois de décembre. Au final, ça a retardé sa reprise, mais ça n'a pas plombé sa phase de foncier (qui se déroule généralement davantage en décembre, voire un peu plus tard pour ceux qui ont des objectifs de fin de saison). Ca ne me parait pas dramatique, en tout cas j'ai du mal à croire qu'un scaphoïde en Novembre puisse flinguer un Roubaix en avril.
    Et pour rappel, Moscon a larbiné toute la Vuelta l'an dernier hein. Ah oui, il a roulé dans le final pour Viviani à Dubai (bon, certes, ça n'a pas changé grand chose). Et puis pour MichalK en Algarve. Et pour G.MH sur Tirreno. En fait, il a larbiné toute la saison hors classiques.. et pourtant, il était là à Roubaix comme en Lombardie Wink

    stou** a écrit:Jakob Fuglsang (9.5 crédits) :
    J'ai beaucoup mal avec l'argument "et en plus, il y a les mondiaux à Innsbruck". Ca tombe sur Fuglsang, mais en fait j'ai déjà lu ce même argument pour Valverde, Alaf, Majka, MichalK, Nibali, Barguil, Landa, Meintjes, Chaves... Bon faut se faire à l'idée que y aura 3 coureurs du Tas à 100+ points grâce aux mondiaux, et pour les autres ce sera effet négligeable !
    Après Fuglsang, ça doit faire 5 ans qu'il a une cote sexy, et qu'il rentabilise entre 30 et 40... J'ai déjà donné.
    Bah soyons honnêtes, l'an dernier j'ai pris des sprinters dans l'idée de scorer sur les Mondiaux. Un Bouhanni, un Viviani, un Matthews / Kristoff.. tout ça, c'était d'autant plus tentant. Cette année, c'est normal de jouer dans cette optique.
    Pour moi Landa et Meintjes, je ne les vois jamais de la vie pour la Gagne sur les Mondiaux. Je vois Nibali, Valverde (s'il est de retour comme il faut), Alaf, MichalK en favoris. Ensuite, c'est clairement plus aléatoire. Mais une 10e place aux Mondiaux, c'est quand même 50 points. Sur une cote à 22 ça représente pas grand chose. Sur une cote à 8, c'est pas pareil..
    Bref, Fuglsang est un spécialiste des courses d'un jour, en particulier les difficiles. Donc je pense clairement qu'il fera top 10 Mondiaux haut-la-main sans impondérable.

    stou** a écrit:George Bennett (6 crédits) :
    Deux choses :
    * Pas de Californie pour lui cette année. Je ne sais pas s'il peut toucher plus sur le Giro que ce qu'il a fait là-bas l'an passé.
    * Giro/Vuelta, mouais. C'est surtout Giro quoi. La Vuelta, tu auras donc les leaders du Giro... Plus les doubleurs du Tour !! Le high level de la Vuelta est désormais si haut qu'il n'y a quasiment pas de place pour les Giristes (Zakarin en exception l'an passé, bon et WilcoK sorti de nul part..). Bennett sur la Vuelta avec le plateau de ouf annoncé cette année en vue d'Innsbruck, c'est pas tip topi top.
    L'an dernier, le top 10 c'est Formolo à 15 minutes sur le Giro, et TVG à 15 minutes sur la Vuelta. Tu penses vraiment qu'un Bennett en mode morbac ne peut pas finir à moins de 15 minutes ?
    Perso, je n'en ai aucun doute. Bennett, c'est un sous-Meintjes, sauf que lui ne va pas sur le Tour. Un double top 10 sans un seul point d'étape, ça fait 130 points. Et l'an dernier, 9e en Catalogne et 11e au Pays Basque. Il est au niveau en WT pour prendre du point un peu partout où il passe. Confiant je suis. Sans oublier les points en théorie "faciles" qu'il doit choper dès le TDU (je ne parle pas de 100 points, mais a minima 30 ou 40 avec un top 10 CG).

    stou** a écrit:Gianluca Brambilla (6 crédits) :ALERTE DISQUALIFICATION DE SPRUCH.
    Il a été tellement invisible que je l'ai déjà cru chez Trek Laughing

    stou** a écrit:Jasper de Buyst (5.5 crédits) :D'accord avec Vince. Il a été nul dès qu'il a couru en WT.
    Sur les C0-C1, il va larbiner au choix pour Greipel-Benoot-Debuschere. Restent les C2. Hyper aléatoires. Et le gars derrière fera un voire deux GT en larbin. Ok. Next.
    L'avantage en courant chez Lotto, c'est justement que tu larbines (très) peu. Tu as souvent vu Debusschere et Benoot larbiner pour Greipel ? Non. Hormis en GT lorsqu'il joue une victoire au sprint.
    De Buyst ne va pas s'exploser comme un gros larbin, il sera là sur les Flandriennes qui finissent au sprint. Et Debusschere ne veut pas courir les SSR belges (d'autant plus maintenant que Roelandts est parti). Passé les Flandriennes, Benoot est dans un autre registre. Il y a qui pour sprinter chez Lotto ? Wink

    stou** a écrit:
    Bjorg Lambrecht (3.5 crédits) : là-encore, un crack dont je ne voulais pas passer à côté. Ultra dominateur en U23 avec Sivakov, il n'envisageait pas de passer pro mais sa saison 2017 l'a poussé à le faire tant il se baladait. Interviews un peu inquiétantes où il dit vouloir apprendre et rouler un max pour ses leaders, je pense qu'il aura sa chance sur la fin de saison belge. Qui plus est, il n'y a pas grand monde pour lui faire concurrence chez Lotto.. donc s'il répond présent, il peut parfaitement faire comme Gaudu l'an passé.
    Un voire deux ans trop tôt. Mais continue à le prendre même s'il est nul cette année hein.
    (car il va évidemment larbiner comme un sourd, à la Vervaeke 2015-2016)[/quote]
    Cf. supra. Larbiner pour qui chez Lotto ? Pour Benoot ? La blague, Benoot étant offensif, ce n'est pas le genre à rouler pour défendre une 12e place (surtout que ça ne correspond pas du tout à la mentalité de l'équipe). Lui, il attaque. Ensuite ? Ben ensuite il n'y a personne pour le concurrencer.. et ledit Benoot, il ne va pas courir 160 jours, surtout qu'il veut faire du GT. Tu vois les courses genre Tour de Wallonie ? Et bien moi je vois un Bjorg L. te faire mentir Wink

    stou** a écrit:Christopher Lawless (3 crédits) :
    Ce craquage de dernière minute !!! Ilénul !! 70 points GRAND MAXIMUM en fin de saison. Avec une clavette en moins dans son larbinage pour Moscon & Stannard.
    Je pense aussi que c'est un foirage. Cela dit, je me serais sans doute foiré sur un autre naze à 3 crédits..

    stou a écrit:
    Nils Politt (3 crédits) :Ok, il fait 10eme à Roubaix. 50 points. Il score où sinon le reste de la saison ?
    Parce que tu crois vraiment que :
    - Politt ne peut scorer qu'à Roubaix alors qu'il aura carte blanche sur TOUTE la saison de Flandriennes ?
    - Kittel va se transformer en 4x4 et empêcher Politt de jouer sa carte ? L'an dernier, Politt malgré la présence de Kristoff, c'est Etoile de Bessèges, Tour de Californie, BinckBank Tour, Tour de Grande-Bretagne. Il peut choper du point partout par là. Pour 3 crédits, ça vaut largement au moins autant qu'un Schachmann.

    stou** a écrit:=> Bref, j'ai malheureusement dit du mal (ou de Chaves) de bien trop peu de coureurs. Et comme je veux aussi faire Degenkolb => Chaves mi-avril, nous serons frères de transferts.
    Attention, rien ne dit qu'on ne va pas faire un Degenkolb > Majka Smile
    Sauf que moi, je pourrai faire Naesen > Barguil Razz

    stou** a écrit:C'est une belle team, avec peu de choix contestables (Pantano...), et des impasses étonnantes pour quelqu'un qui cherche le 60 de renta (pour cela, tu prends MichalK, Landa, Benoot.. Pas Porte et Degenkolb !!).
    Rigolo, tu contestes Pantano ici mais n'en parles pas plus haut.
    Je ne cherche pas le 60 de renta, j'ai voulu bétonner sur les TL en gardant un upside potentiel (si Dan Martin a fait une saison sans chute ni allergie, pourquoi Porte ne pourrait pas le faire ?). Degenkolb + transfert, c'est quand même bien plus safe qu'un Landa qui a toujours été nul à chaque fois que je l'ai eu dans un jeu (oui, le passé est important pour prédire le futur) Smile

    stou** a écrit:Ah tiens, et tu n'as pas Felline. Tu ne vibreras pas avec la Felline-crew !
    Et non, je suis un lanceur de tendance. Une fois celle-ci lancée, je change de cheval. En plus, un cheval toxoplasmosé, c'est dégueulasse. Et de toute façon j'avais déjà trop de Trek !
    Et quand il se sera vautré plus de fois que Richie Porte, tu viendras pleurer Wink

    Cela dit, pas de Felline, de G.MH ni de J.MH mais un Porte et un Fuglsang à la place, c'est probablement une page qui se tourne dans ma Rivals-histoire.[/quote]
    avatar
    fanch
    Vainqueur du Tour de Suisse

    Palmarès Rivals : 15ème PPL 2015
    Messages : 1279

    Re: Spruch Team

    Message par fanch le Mer 17 Jan - 15:19

    spruch a écrit:Fabio Aru (17 crédits) : l'an dernier, il a surnagé dans le marasme Astana. Un Tour plus que convaincant, et une Vuelta bien en-dedans, fatigué par une saison structurée différemment de ses habitudes. Cela dit, Fabio est une valeur sûre en GT et a prouvé l'an dernier que sa saison 2016 était un accident. Il retrouve un calendrier plus adapté à ses qualités : Tirreno (qu'il ne finit pas l'an passé), Giro, Vuelta. Qui plus est, garder des coureurs de ce genre mobilisés en fin de saison, c'est l'occasion de profiter du contexte pour qu'ils disputent Mondiaux et/ou classiques italiennes. Aru rêve de remporter la Lombardie, on peut envisager sereinement qu'il participe à la fin de saison, comme en 2017.
    Il n'était pas mon premier choix, mais il m'a paru difficile de passer à côté de lui.

    Oui il est fort GT, mais le corollaire c'est qu'il n'a pas le droit à l'erreur sur aucun de ses GT. Je le vois pas au-delà des 750 puntos.

    spruch a écrit:Richie Porte (15 crédits) : le perpétuel cas de conscience. Je déteste ce mec même si sa porcivité me fait rire. Les doutes suite à sa chute sur le Tour subsistent, mais j'ai peu de doutes sur sa capacité à s'illustrer à nouveau dès le Down Under. Porte, c'est un potentiel 800 points à fin juillet dans le meilleur des cas. Ca reste risqué, en effet. Mais il a montré ces deux dernières saisons que même avec ses problèmes chroniques (maladie, chutes), il assurait quasiment 500 points après la première moitié de saison. Et il est un candidat potentiel à un transfert tactique pour la fin de saison pour un coureur qui viserait Vuelta + Mondiaux, par exemple.

    Même avec chute ça reste un très bon choix de transfert.

    spruch a écrit:John Degenkolb (13.5 crédits) : pas du tout un choix instinctif. Mais après étude de la cotation, je reprends l'idée de mon classique "transfert tactique post Flandriennes". L'an dernier, JohnD, c'est 486 points avant le Tour, dont 372 jusqu'à Roubaix. Et une fin de saison à 6 points post-TDF du fait d'un virus. Il est toujours solide, et s'il ne participe plus vraiment aux sprints massifs, ce n'est pas dans ce registre qu'il sera utilisé. Il permettra surtout de faire rentrer, selon les besoins, l'un des deux coureurs suivants qui aura des objectifs plus tardifs : Johan Chavez ou Rafal Majka, cotés à 12.5 crédits.
    N'ayant pu intégrer directement l'un dans l'équipe, je prends l'option d'attendre, et d'éviter potentiellement un problème à la 2017, où Chaves, après le TDU, n'est jamais revenu au top. Majka possède un calendrier très intéressant post-Flandriennes et sera sans nul doute un candidat sur les Mondiaux. Il devrait venir sur le Tour pour jouer la gagne, avant de s'axer sur la fin de saison (où il est régulièrement performant).

    John D. peut être très fort sur la fin de saison. Je ne pense pas qu'un transfert soit une si bonne idée.

    spruch a écrit:Oliver Naesen (12 crédits) : son arrivée a entraîné la sortie de MichalK. Là-aussi, dans l'optique d'un transfert post-Flandriennes. J'ai habituellement tendance à ne pas oser transférer mes coureurs trop tôt, et généralement cela me coûte en fin de saison. Naesen a explosé l'an dernier et surpris beaucoup de monde. Son talent ne fait aucun doute. Mais surtout, l'an dernier, Naesen cumule 11 points seulement sur Ronde + Roubaix, alors qu'il était régulièrement dans les 5 plus forts !! Son score de 179 points peut donc être largement amélioré la saison prochaine. Aucun intérêt de le garder post Amstel (où il termine 13e l'an dernier et peut rééditer sa performance), puisqu'il entrera dans une phase de larbinage intensive. Les candidats pour le remplacer : Simon Yates et Wilco Kelderman. L'un vise le doublé Giro / Vuelta, l'autre Tour (pour les étapes) / Vuelta (CG) qui lui a bien réussi l'an passé, et devrait également participer au Tour de Californie, toujours très rentable pour les leaders qui y font le déplacement. D'autres options sont envisageables, mais le combo peut permettre d'envisager au moins 600-650 points (300 pour Naesen, 300 pour le second).

    Alors là je ne suis pas d'accord du tout avec le transfert. Post amstel Naesen c'est 200 points hors CN. Ça veut dire que ton remplaçant doit faire 300 points minimum. Bah garde Naesen dans ce cas et trouve autre chose en transfert.

    spruch a écrit:- Bryan Coquard (9.5 crédits) : je suis convaincu qu'il va faire une grosse saison. Mais je n'avais plus les crédits nécessaires pour le conserver, et j'ai préféré prendre Fuglsang.

    T'aurais dû faire comme moi: prendre les 2!

    spruch a écrit:Magnus Cort Nielsen (7.5 crédits) : il était un MH jusqu'à sa chute début décembre. Cela dit, je crois en Astana pour 2018, et vais au bout de ma logique d'équipe. Il sera le sprinter n°1 sans concurrence, donc possèdera un calendrier bien plus personnalisé que chez Orica qui s'orientait avant tout vers les classiques et les CG. Il envisage déjà de faire la Vuelta, souvent pourvoyeuse de points "faciles" au sprint. Rapide, un peu 4x4, il a un profil intéressant dans le cyclisme actuel.

    Je te suis entièrement sur la logique d'équipe. j'ai misé comme toi sur Astana et Trek.

    spruch a écrit:Jarlinson Pantano (6 crédits) : décidément, je multiplie les binômes d'équipe. Je crois en Trek cette année, et ça se voit. Pantano, l'an dernier, c'est 121 maigres points. Mais surtout, un travail permanent pour Contador, à coup de tempos effrénés sur 3 kms en accélération avant de s'écarter. L'an dernier, Pantano est malade en Suisse, et cumule 21 points entre TDF et Lombardie.. tous inscrits sur la Vuelta. Il est prévu sur le Giro pour lui-même, et devrait accompagner Mollema sur le Tour derrière. Ca devrait lui demander moins d'efforts.. et lui permettre de courir la fin de saison. Bref, 300 points, c'est parfaitement envisageable.

    Voilà un Trek que j'aurais bien aimé. je pense que s'il gère bien il peut exploser la renta. Mais son double Giro-Tour m'a fait l'écarter.

    spruch a écrit:Jasper de Buyst (5.5 crédits) : un des rares à avoir tapé un Viviani au top l'an passé. J'ai longtemps eu un gros doute sur sa razzia belge, mais ai regardé de plus près ses victoires, et celles-ci étaient généralement assez probantes. Il est dominateur à concurrence faible, mais devrait step up cette année avec un calendrier un peu plus rémunérateur. Debusschere n'a pas vraiment convaincu, et Roelandts est parti. Normalement, il est désormais le n°2 derrière Greipel. Il a couru désormais 2 GT pour se faire un peu de caisse. Au vu du calendrier de Lotto, je pense qu'il aura à nouveau des occasions de scorer. Pas un choix hyper convaincu, mais je doute qu'il ne soit mauvais. Et à ce prix-là, c'est parfois ce qu'on demande.

    Comme Vince, gros doute sur les mecs qui cartonne en fin de saison quand tout le monde est mort.
    avatar
    Artza
    Vainqueur du Tour de Californie

    Palmarès Rivals : ND
    Messages : 539

    Re: Spruch Team

    Message par Artza le Mer 17 Jan - 23:20

    Agréablment de retrouver Aru dans une équipe réglée comme du papier à musique comme la tienne I love you
    Aru c'est un peu les montagnes russes niveau émotion, un peu à l'image de la saison dernière... On ne sait jamais quoi s'attendre avec lui et c'est par crainte d'une nouvelle déception en GT que j'ai préféré passer mon chemin.
    Beaucoup de coureurs visés en commun, sauf que de ton côté tu joues clairement la gagne au vu de tes prises de risque dans les côtes inter, à savoir : Cort Nielsen, Brambilla, Bennett, Pantano, De Buyst... ça peut être outstanding avec du 60+, tout comme faire un gros bide; De mon côté j'ai préféré être plus prudent et miser sur les inters chers !
    avatar
    andy550
    Vainqueur du Tour de Californie

    Palmarès Rivals : Euh... je passe.
    Messages : 801

    Re: Spruch Team

    Message par andy550 le Jeu 18 Jan - 1:14

    On a 16 coureurs en commun!!! Sans compter les Bernal,Halvorsen et Cort sur lesquels j'ai hésité jusqu'à la dernière seconde.. Autant dire que j'aime beaucoup ton équipe Razz

    Je ne vais donc parler que des coureurs ou j'ai un doute :

    -Brambilla: Les mecs moyens/nuls qui sont censé tout casser parce qu'ils changent d'équipe avec plus de liberté à la clé...Et bah 9 fois sur 10 c'est un bide, ils restnt moyens et oui s'ils etaient larbins y'a bien une raison!! Et c'est un mec qui a pris Kennaugh qui parle Razz (bon lui était à 4 pas à 6). Franchement je ne vois pas comment il va scorer ses 250pts Brambilla??! A ce prix la il fallait prendre Kung (et ses 150pts quasi assuré) sans réflechir...

    Pantano: cf Brambilla, mais sans changement d'équipe mais retraite Contador..Ok il est impressionnant quand il lance Contador sur 3km, mais tout donner sur 3km et jouer avec les meilleurs sur des ascensions entières sur CHAQUE étape de montagne c'est une autre limonnade...Dedicace à Dani Navarro. En plus il est nul en CLM donc aucun Top10 en T2 possible à priori. Ca va émarger à 200pts Max Pantano..

    Bref c''est subjectif mais je trouve qu'il y avait mieux à faire avec ces 12 sous genre  Valgren-Barbier  ou  Theuns/Meintjes-Carapaz/Dupont/Gibbons/Guerreiro
    avatar
    spruch
    Vainqueur du Tour de France

    Palmarès Rivals : 3e PPL 2014, Vainqueur PPL 2015
    Messages : 11259

    Re: Spruch Team

    Message par spruch le Jeu 12 Avr - 14:06

    3 mois de compétition, c'est l'occasion de faire un premier bilan. Des premières déceptions, des premières satisfactions.. le bon moment post Roubaix pour se poser.

    spruch a écrit:Allez, après un hiver studieux, c'est reparti pour une saison !
    Premier jour de l'année, le meilleur moment. Celui où l'on est convaincus que tous nos choix sont bons, et que l'on va poutrer tout le monde Smile
    C'est exactement ça. Désormais, je suis convaincu que la moitié de mes choix sont pourris, et je me fais poutrer par tout le monde Razz

    Actuellement : 2686 points - 14e PPL et 403e mondial (hum)
    Toujours 2 transferts disponibles, qui devraient être faits rapidement (il faut réagir !!).

    spruch a écrit:Les top-league :

    Julian Alaphilippe (17 crédits) : le 1er MH. Evident, il a été pris par 1089 managers (!!). Un record, évidemment. Potentiel exceptionnel, ça fait 2 ans qu'il fait des demi-saisons, mais à chaque fois des demi-saisons surpuissantes. Français, hypé, sympathique et spectaculaire, il fait partie de ces incontournables. Il peut naturellement faire une saison à 1000 points en allant chercher des classiques, jusqu'au titre de Champion du Monde pour lequel, s'il n'est pas le favori, il est un outsider crédible.
    163 points, passe pas loin du gros carton sur Paris-Nice puis le TpB mais explose. Maintenant, place aux Ardennaises où il peut (largement) doubler son score, avant la suite de la saison. Pas transcendant, mais pas si mal.. et surtout, tout le monde l'a.

    spruch a écrit:Fabio Aru (17 crédits) : l'an dernier, il a surnagé dans le marasme Astana. Un Tour plus que convaincant, et une Vuelta bien en-dedans, fatigué par une saison structurée différemment de ses habitudes. Cela dit, Fabio est une valeur sûre en GT et a prouvé l'an dernier que sa saison 2016 était un accident. Il retrouve un calendrier plus adapté à ses qualités : Tirreno (qu'il ne finit pas l'an passé), Giro, Vuelta. Qui plus est, garder des coureurs de ce genre mobilisés en fin de saison, c'est l'occasion de profiter du contexte pour qu'ils disputent Mondiaux et/ou classiques italiennes. Aru rêve de remporter la Lombardie, on peut envisager sereinement qu'il participe à la fin de saison, comme en 2017.
    Il n'était pas mon premier choix, mais il m'a paru difficile de passer à côté de lui.
    Malade à Abu Dhabi, convalescent à Tirreno, abandon en Catalogne et désormais au repos. Olé ! Je tiens mon Chaves 2017, je n'y arrive décidément pas avec les TL depuis 3 saisons.. et ça devient dramatique. 45 points pour l'instant, mois crucial qui s'annonce avec le Tour of the Alps suivi du Giro. S'il s'y plante, ce sera mort pour la rentabilité..

    spruch a écrit:Richie Porte (15 crédits) : le perpétuel cas de conscience. Je déteste ce mec même si sa porcivité me fait rire. Les doutes suite à sa chute sur le Tour subsistent, mais j'ai peu de doutes sur sa capacité à s'illustrer à nouveau dès le Down Under. Porte, c'est un potentiel 800 points à fin juillet dans le meilleur des cas. Ca reste risqué, en effet. Mais il a montré ces deux dernières saisons que même avec ses problèmes chroniques (maladie, chutes), il assurait quasiment 500 points après la première moitié de saison. Et il est un candidat potentiel à un transfert tactique pour la fin de saison pour un coureur qui viserait Vuelta + Mondiaux, par exemple.
    Moins fort que d'habitude au Down Under, et surtout tout le temps malade depuis. Pitoyable au TpB. Bref, on va espérer que le Porte porcif revienne pour la Romandie.. et par miracle qu'il finisse le Tour (et en bonne santé). 77 points pour l'instant, un choix qui commence à puer.

    spruch a écrit:Ils ont fait partie de l'équipe mais j'ai du me résoudre à les lâcher :

    - Michal Kwiatkowski (18 crédits) : il a constitué très longtemps ma TL avec Alaf. La problématique Froome a un impact potentiel énorme, puisque si ce dernier rate une partie de la saison 2018 (en particulier les GT), le larbinage intensif de MichalK pourrait s'en retrouver grandement réduit. Cependant, s'il a été exceptionnel en 2017, il a obtenu des points qu'il lui sera peut-être difficile d'aller chercher à nouveau, comme sa victoire à MSR (ou celle à San Sebastian qui reste une course assez aléatoire). Sans oublier ses Ardennaises magiques ; on le sait, ces dernières sont de plus en plus une course de cote propre à sourir à des attentistes, ce qu'il n'est pas. Bref, j'ai préféré économiser quelques crédits pour consolider mes cotes inférieures.
    306 points pour 1 crédit de plus qu'Aru. Il est dans le coup et a bénéficié de circonstances favorables (Algarve, Tirreno) pour scorer. S'il est énorme aux Ardennaises, je pourrai être dégoûté comme il faut.

    spruch a écrit:Les intermédiaires chers :

    Fernando Gaviria (14 crédits) : le 2e MH. Comme Alaf, on connaît son potentiel énorme. Déjà dans la discussion du meilleur sprinteur du monde, il a écrasé le Giro et pourrait faire de même sur le Tour cette année. Qui plus est, il montre une capacité à figurer sur les classiques, que ce soient les pavées ou toutes celles réservées aux sprinters. L'arrivée de Viviani n'est pas censée lui porter préjudice puisqu'ils auront chacun leur train et leurs objectifs. Nous sommes près de 1000 à l'avoir, il était de toute manière inconcevable de ne pas l'avoir.
    Bon, il ne tient pas sur son vélo et le voici au repos forcé lui aussi. 44 points, et une envie énorme de le transférer s'il n'avait pas un tel potentiel. Bref, on va attendre son retour (en Californie ?), et surtout espérer un Tour de France à la hauteur des attentes. La renta paraît là-encore bien mal engagée.

    spruch a écrit:John Degenkolb (13.5 crédits) : pas du tout un choix instinctif. Mais après étude de la cotation, je reprends l'idée de mon classique "transfert tactique post Flandriennes". L'an dernier, JohnD, c'est 486 points avant le Tour, dont 372 jusqu'à Roubaix. Et une fin de saison à 6 points post-TDF du fait d'un virus. Il est toujours solide, et s'il ne participe plus vraiment aux sprints massifs, ce n'est pas dans ce registre qu'il sera utilisé. Il permettra surtout de faire rentrer, selon les besoins, l'un des deux coureurs suivants qui aura des objectifs plus tardifs : Johan Chavez ou Rafal Majka, cotés à 12.5 crédits.
    N'ayant pu intégrer directement l'un dans l'équipe, je prends l'option d'attendre, et d'éviter potentiellement un problème à la 2017, où Chaves, après le TDU, n'est jamais revenu au top. Majka possède un calendrier très intéressant post-Flandriennes et sera sans nul doute un candidat sur les Mondiaux. Il devrait venir sur le Tour pour jouer la gagne, avant de s'axer sur la fin de saison (où il est régulièrement performant).
    Bon, j'ai voulu éviter un problème à la Chaves, j'ai chopé un problème à la JohnD. 99 points quand même grâce aux challenges de Majorque, mais depuis c'est la misère. Des Flandriennes dégueulasses, et toujours des soucis de santé.. un mec qui respire mal, c'est compliqué sur un vélo. Bref, au-delà de son range de scoring limité sur la 2e partie de saison, il n'offre surtout aucune garantie. Va dégager avec un coup de pied au cul. A priori toujours pour Chaves / Majka, il s'agira de faire le bon choix entre 2 mecs pas très fiables depuis le début de saison (sauf à ce qu'une surprise vienne leur passer devant..)

    spruch a écrit:Oliver Naesen (12 crédits) : son arrivée a entraîné la sortie de MichalK. Là-aussi, dans l'optique d'un transfert post-Flandriennes. J'ai habituellement tendance à ne pas oser transférer mes coureurs trop tôt, et généralement cela me coûte en fin de saison. Naesen a explosé l'an dernier et surpris beaucoup de monde. Son talent ne fait aucun doute. Mais surtout, l'an dernier, Naesen cumule 11 points seulement sur Ronde + Roubaix, alors qu'il était régulièrement dans les 5 plus forts !! Son score de 179 points peut donc être largement amélioré la saison prochaine. Aucun intérêt de le garder post Amstel (où il termine 13e l'an dernier et peut rééditer sa performance), puisqu'il entrera dans une phase de larbinage intensive. Les candidats pour le remplacer : Simon Yates et Wilco Kelderman. L'un vise le doublé Giro / Vuelta, l'autre Tour (pour les étapes) / Vuelta (CG) qui lui a bien réussi l'an passé, et devrait également participer au Tour de Californie, toujours très rentable pour les leaders qui y font le déplacement. D'autres options sont envisageables, mais le combo peut permettre d'envisager au moins 600-650 points (300 pour Naesen, 300 pour le second).
    Un bon gros côté chat noir pour lui. Moins fort que l'an passé à la régulière, il chouine beaucoup et court plutôt mal, donc forcément est pris dans toutes les chutes et les soucis en tout genre. 205 points, c'est plutôt moyen à défaut d'être mauvais. Lui aussi devrait jarter car je n'ai aucune confiance en son larbinage XXL en juillet pour Bardet. Il n'y a qu'un mois d'août qui pourrait l'amener vers la renta, là où les mecs cités plus haut ont un range beaucoup plus étendu.

    spruch a écrit:Gianni Moscon (10.5 crédits) : il est italien, il est raciste, il est arrogant, il balance des Suisses dans le fossé. Et en plus c'est un vilain de la Sky. Ca en fait des défauts pour un coureur ! Mais quel coureur ! Capable de faire top 5 à Roubaix et en Lombardie tout en larbinant toute la saison.. un moteur exceptionnel, ce type est un crack absolu. Je ne serais pas surpris qu'il arrive un jour à des cotations proches de 30 crédits. Bref, il y a évidemment les réticences sur sa situation juridique, mais j'estime le risque suffisamment raisonnable pour que celui-ci soit inférieur au risque de ne pas l'avoir. Beaucoup de monde semble avoir eu la même logique.
    Il est italien, raciste, arrogant mais il est surtout FAIBLE ! Grosse déception pour un coureur en qui j'attendais beaucoup de belles choses. 124 points post-Roubaix, c'est nul. Pas d'Ardennaises non plus, et désormais il doit gérer son bordel avec Reichenbach. On va espérer l'énorme fin de saison.. ou le jarter, ce qui serait un désaveu terrible (et me mettra les boules s'il est porcif en 2e partie de saison). Je suis convaincu que sa fracture du scaphoïde a pourri sa préparation, et qu'il en paye les pots cassés dès que les courses deviennent trop usantes.. c'était sa force l'an dernier, là il s'accroche longtemps mais finit toujours par sauter.

    spruch a écrit:Miguel Angel Lopez (10 crédits) : Superman sait voler mais pas tenir sur son vélo. Le talent ne fait aucun doute. On peut l'envisager sans trop de soucis remporter un GT à très court terme, au vu de ses démonstrations à répétition en Suisse et sur la Vuelta. Un programme magnifique pour scorer gros (Oman, Abu Dhabi, Tirreno, Tour des Alpes, Giro, Vuelta). Une saison avec peu d'incidents majeurs (sans incident relève de l'utopie ou de la chance) devrait l'amener sans soucis au-delà des 500 points, ce qui en ferait un incontournable. Troisième coureur le plus choisi du jeu, c'est donc un choix de bétonnage là-aussi.
    Enfin un point positif : Lopez est porcif (Oman, Abu Dhabi) et n'a pas chuté !! Un peu loin sur Tirreno (les raidards, c'est vraiment pas son truc), il attaque la partie sympa de sa saison dès la semaine prochaine. Avec déjà 122 points, il a tout pour aller chercher les 500 points que j'escomptais.

    spruch a écrit:Jakob Fuglsang (9.5 crédits) : la doublette Astana est dans la place. Fuglsang, je me souviens avoir pensé à lui l'an dernier lors de la période des transferts. C'est un coureur qui n'est jamais sexy mais qui a enfin trouvé de la hype l'an dernier suite à son Dauphiné. Sa chute sur le Tour a tout mis par terre. Aru est parti, il est désormais co-leader avec le Colombien au sein de son équipe. Il est toujours performant sur les T2, présent sur les Ardennaises, et enchaînera à nouveau Dauphiné / Tour. Qui plus est, lui aussi fait partie des coureurs très crédibles pour jouer la gagne aux Mondiaux (rappelons qu'il est vice-champion olympique à Rio), en grand spécialiste des courses d'un jour difficiles. Surtout, les conditions météo potentiellement difficiles à Innsbruck auraient tout pour le ravir.
    Sans sa chute vers Meudon à Paris-Nice, c'était le début de saison parfait. Astana marche fort, il est en grande condition comme toute son équipe. Maintenant, à lui de faire des placettes sur les Ardennaises comme il sait bien faire, avant d'enchaîner Romandie / Suisse / Tour. Très confiant en ce choix. Et j'espère toujours qu'il fasse 3° et de la pluie à Innsbruck, auquel cas il jouera la gagne (oui, je prends les paris comme celui de Politt à Roubaix).

    spruch a écrit:Ils ont fait partie de l'équipe mais j'ai du me résoudre à les lâcher :

    - Ion Izagirre (14.5 crédits) : sa saison 2017 m'a impressionné jusqu'à sa chute du Tour. S'il cartonne désormais sur les classiques, c'est clairement un TL en puissance. Je l'ai écarté plus par nécessité dans ma composition d'équipe qu'autre chose, mais le suivrai..
    - Rui Alberto Costa (13.5 crédits) : comme tous les ans, il ne fait pas rêver, mais reste un coureur solide. Chez UAE, les leaders se multiplient, ce qui m'a un peu effrayé. Avec Dan Martin, Aru, Ulissi, ça devient l'embouteillage. Cela dit, je pense qu'il peut faire une bonne saison, et attention à lui aux Mondiaux...
    - Elia Viviani (13.5 crédits) : la doublette Quick Step était très tentante.. j'ai fait le choix de Gaviria qui était un "no-brainer" et mis le beau Elia de côté. L'an dernier, il atomise tout pendant l'été, et devrait trouver à la fois un train et un calendrier sur mesure auprès de Lefévère. Je pense qu'il fera une belle saison, mais ne suis pas certain qu'il ira à nouveau chercher 600+ points.
    - Primoz Roglic (12 crédits) : j'aime son programme annuel fait de ce qu'il sait faire : des T2, et le Tour pour les étapes. Cela dit, du côté de la direction de LottoNL, on aimerait qu'il joue le CG sur le Tour. Une discordance entre un coureur et sa direction dès janvier sur un objectif majeur, ce n'est jamais positif Smile On rajoute des parcours qui étaient sur mesure pour lui l'an passé et le seront sans doute moins cette année (Romandie, par exemple), il lui faudra forcément faire au moins aussi bien.. ce qui n'est pas évident. J'ai préféré Naesen dans mon idée de transfert tactique, qui offre à mon sens plus de potentiel.
    - Giacomo Nizzolo (10.5 crédits) : vous le verrez plus tard, j'ai beaucoup misé sur les rebonds de coureurs. L'an dernier, des Gilbert / MichalK / Pozzovivo ont été très rentables sur cette base-là, et je pense que ce sont les principaux pourvoyeurs et différenciateurs qui font la différence. Nizzolo, c'est 690 points en 2016. Certes, avec un titre de champion national et une 5e place aux Mondiaux qu'il lui sera difficile d'aller chercher. Cependant, il a pu finir la saison 2017 pour retrouver du rythme, et n'a eu aucun souci cet hiver. Je pense qu'il pouvait taper 500 points, car la Trek n'a pas de leader pour vampiriser les objectifs (ils ont même plus tendance à s'éparpiller). Je le suivrai avec regret, ou soulagement. Seuls 34 courageux l'ont pris au final !
    - Bryan Coquard (9.5 crédits) : je suis convaincu qu'il va faire une grosse saison. Mais je n'avais plus les crédits nécessaires pour le conserver, et j'ai préféré prendre Fuglsang. Bouhanni le prouve, on peut taper 500 (et même 600) points avec un calendrier fait de SSR. Avec le Tour de Sharjah pour commencer, ça annonce la couleur. Il faisait partie de mes incontournables, donc sera un gros regret si cela se confirme. Cela dit, je l'ai écarté au profit du Danois, car on ne dispose d'aucune garantie sur son niveau 2018 (à qui est imputable son niveau calamiteux de 2017 ?), ni des invitations de Vital Concept hors-France (en 2016, il prend la 4e place à l'Amstel .. pourra-t-il la courir en 2018 ?).
    - Tejay Van Garderen (9 crédits) : il vit désormais en Europe, et sera là pour aider Richie Porc. A priori, fini les GT à titre perso qui étaient un boulet pour lui. L'an dernier, il paraît tout le temps nul et chute souvent, mais finit presque à la renta.. j'avais envie de tenter le coup, mais pas au point de déstructurer mon équipe.
    Bon, du lard et du cochon :

    - des regrets sur Izagirre mais surtout Viviani et Roglic que je voyais beaux, mais pour lesquels j'ai préféré JohnD et Naesen+transfert. Je suis nul en transferts, il faut vraiment que j'arrête de vouloir planifier ce genre de stratégie merdique en janvier !!
    - aucun regret sur les autres qui sont tous aussi mauvais les uns que les autres !

    Point intéressant, je ne mentionne pas du tout Benoot que je voyais totalement plafonner alors que le MH de ces cotes, il était là.

    spruch a écrit:Les intermédiaires moyens :

    Magnus Cort Nielsen (7.5 crédits) : il était un MH jusqu'à sa chute début décembre. Cela dit, je crois en Astana pour 2018, et vais au bout de ma logique d'équipe. Il sera le sprinter n°1 sans concurrence, donc possèdera un calendrier bien plus personnalisé que chez Orica qui s'orientait avant tout vers les classiques et les CG. Il envisage déjà de faire la Vuelta, souvent pourvoyeuse de points "faciles" au sprint. Rapide, un peu 4x4, il a un profil intéressant dans le cyclisme actuel.
    Comme mes autres Astana, il répond présent. Placé un peu partout, il s'est fait mal à Roubaix mais rien de trop grave. Maintenant, on attend la suite de la saison, mais 174 points, c'est la moitié du boulot de fait !

    spruch a écrit:Egan Bernal (7 crédits) : un choix sans conviction, il faut croire que ce n'était pas une erreur au vu de son nombre de prises. Là-encore, la problématique Froome a un impact potentiel. Il est annoncé sur le Tour, où je n'attends rien de lui en larbin. En revanche, si Froome n'est pas au départ.. ça change tout. Il a beaucoup scoré sur un calendrier mineur chez Androni, j'ai quelques inquiétudes sur sa capacité à performer en WT, notamment du fait de sa faiblesse CLM. Cela dit, il possède un tel talent, et déjà de la caisse (très fort en Lombardie l'an dernier) qu'il est difficile de passer à côté.. son leadership au TDU est déjà un premier signe de confiance de sa direction.
    Monstrueux sur ce début de saison, il perd 100 points en Catalogne sur cette putain de chute (merci Rojas). Avec ça il tapait déjà presque la renta .. A voir sa fin de saison. Normalement il évitera le Giro car insuffisamment remis, j'espère donc le voir sur la Vuelta où il a tout pour faire un carnage.

    spruch a écrit:Soren Kragh Andersen (6.5 crédits) : le dernier entrant, que je voulais absolument mais qui m'a causé des migraines.. et empêché tout retour potentiel de MichalK. Un coureur surpuissant, dans le plus pur registre 4x4. A long terme, je le vois comme un top 10 mondial. Reste la question de son calendrier, car il pourrait être un coureur au service de Dumoulin dans les objectifs de celui-ci.. et il devra à nouveau cohabiter avec Matthews. Mais ne voyant pas comment il pouvait faire moins que l'an dernier (malgré ses points Mondiaux en moins), j'ai pris le pari qu'il dépassera les 300 points. En route pour la BREAKOUT YEAR !
    En route pour la BREAK YEAR ! Il ne larbine pas mais se fait complètement bouffer par tout le monde, y compris en interne (Teunissen lui a piqué sa place dans ce registre). Ca valait le coup de prendre Aru + SKA plutôt que MichalK + un 5.5 crédits, humpf. Avec 4 minuscules points post-Flandriennes, me demande bien où il va sauver sa saison, si ce n'est du point "chatte" à partir d'août..

    spruch a écrit:Sam Oomen (6.5 crédits) : et voila le duo Sunweb ! Lui aussi sera au service de Dumoulin sur le Giro. Ca doit être la 3 (ou 4e) année consécutive que je l'ai. Il me fait penser au Nibali de début de carrière : tous les ans, il progresse et se rapproche des meilleurs. Coureur peu flamboyant mais très talentueux, il sent qui plus est bien la course. Fort CLM, un bon punch, endurant.. il aurait pu taper un podium sur la Lombardie sans l'attaque de Pinot l'an dernier. Rate des points faciles à la Vuelta sur maladie.. bref, il sera leader au moins au TDU + Paris-Nice cette saison. Et je crois en Sunweb pour une belle année 2018, donc je n'hésite pas.
    Jamais faible, mais jamais fort. Il continue sur la lancée de l'an dernier mais plafonne grave. 15e au TDU, 13e en Algarve, 13e à Paris-Nice. Maintenant, il va commencer à larbiner pour ses leaders.. espérons du petit point Ardennaises avant le all-in sur Dumoulin au Giro. En attendant, ça paye peu (54 points).

    spruch a écrit:George Bennett (6 crédits) : le Néo-Z est un pur somnifère, un Meintjes océanien. Il n'attaque pas, il défend des top 12.. bref, c'est un rêve Rivals. Pas de flamboyance, on veut du Rivals-point de crevard ! Un programme Giro / Vuelta, pour moi l'optimum des leaders CG à Rivals, et pas de concurrence en interne chez LottoNL car Roglic aura d'autres objectifs, et que StevenK a l'habitude de se débrouiller seul. Il est parfaitement capable de taper un top 10/12 sur les 2 GT, ce qui suffirait en soi à se rapprocher de la rentabilité. Avec quelques points au TDU, la renta peut être automatique.. et c'est un minimum. Il s'est par ailleurs fait opérer d'un souci pulmonaire qui bloquait ses efforts prolongés, ce qui pourrait améliorer la régularité de ses résultats.
    Plutôt offensif en Catalogne, il a l'air en bonne condition et multiplie les places d'honneur. 122 points, avec top 11 au TDU, Tirreno et Catalogne ! A suivre, mais lui aussi enchaîne Alps / Giro et devra continuer d'assurer pour taper la renta dès fin mai.

    spruch a écrit:Gianluca Brambilla (6 crédits) : j'ai été époustouflé par son année 2016 folle. L'an dernier, il a été handicapé par une blessure pré-TDF, et était malade en fin de saison. Bref, il a participé au naufrage Trek. On lui demande 270 points pour une renta à 45, contre 433 il y a deux ans. Je n'attends pas de lui qu'il réédite sa performance, mais j'estime sans problème qu'il peut faire un score > 300 points. Il vise une place en Lombardie cette saison, donc devrait être présent sur la très rentable fin de saison italienne.
    Si ma stratégie "je crois en Astana" a très bien fonctionné, je n'aurais pas du croire en Trek. D'ailleurs, ma théorie se vérifie encore avec les logiques d'équipe !! Bref, solide à Majorque avant de disparaître, il n'a pas couru depuis Abu Dhabi !! Bref, il va choper du point en Croatie, du mois espérons le. Reste à voir la tronche de son Giro, mais j'ai un peu peur..

    spruch a écrit:Jarlinson Pantano (6 crédits) : décidément, je multiplie les binômes d'équipe. Je crois en Trek cette année, et ça se voit. Pantano, l'an dernier, c'est 121 maigres points. Mais surtout, un travail permanent pour Contador, à coup de tempos effrénés sur 3 kms en accélération avant de s'écarter. L'an dernier, Pantano est malade en Suisse, et cumule 21 points entre TDF et Lombardie.. tous inscrits sur la Vuelta. Il est prévu sur le Giro pour lui-même, et devrait accompagner Mollema sur le Tour derrière. Ca devrait lui demander moins d'efforts.. et lui permettre de courir la fin de saison. Bref, 300 points, c'est parfaitement envisageable.
    Tout pourri en début de saison, il monte en puissance et était dans le coup au TpB. Bon, il va falloir quelques coups d'éclat pour taper la renta.. espérons des échappées sur le Tour pour scorer. 49 points seulement pour l'instant..

    spruch a écrit:Ils ont fait partie de l'équipe mais j'ai du me résoudre à les lâcher :

    - Pierre Latour (7.5 crédits) : dans ma team "rédemption", il était longtemps là avant de faire un choix. J'ai préféré Cort malgré la blessure de ce dernier. L'an dernier, j'avais un mauvais feeling avec lui, et certes il a chuté sur le TDF, mais surtout montré qu'il n'était pas encore au niveau WT. Avec Bardet toujours leader, et Gallopin qui aura sans doute quelques revendications + Vuillermoz, pas dit qu'il ne fasse plus sa place qu'à l'accoutumée. Bref, d'après ses itw son idée est de se confronter encore au niveau WT, j'aurais été plus serein avec un calendrier plus "abordable".
    Un top 3 en Catalogne, et à lui seul il score autant que SKA + Oomen + Brambilla + Pantano. Ca fait mal au fion.

    spruch a écrit:Les cotes faibles :

    Jasper de Buyst (5.5 crédits) : un des rares à avoir tapé un Viviani au top l'an passé. J'ai longtemps eu un gros doute sur sa razzia belge, mais ai regardé de plus près ses victoires, et celles-ci étaient généralement assez probantes. Il est dominateur à concurrence faible, mais devrait step up cette année avec un calendrier un peu plus rémunérateur. Debusschere n'a pas vraiment convaincu, et Roelandts est parti. Normalement, il est désormais le n°2 derrière Greipel. Il a couru désormais 2 GT pour se faire un peu de caisse. Au vu du calendrier de Lotto, je pense qu'il aura à nouveau des occasions de scorer. Pas un choix hyper convaincu, mais je doute qu'il ne soit mauvais. Et à ce prix-là, c'est parfois ce qu'on demande.
    Debusschere a step up (enfin, il ne tombe plus), et Greipel est blessé. Jackpot ? Ben non, il est juste faible. Belle connerie à 18 points, maintenant on va espérer des SSR belges pour qu'il aille gratter du point pour limiter la casse.

    spruch a écrit:Marc Soler (5 crédits) : un seul Movistar dans mon équipe, et c'est lui. Je ne comprends pas trop ce qu'ils cherchent à faire avec Valverde / Quintana / Landa (on parle des 3 sur la Vuelta, wtf ?!?), donc je préfère m'abstenir un maximum. Soler est l'avenir espagnol sur GT. Il a sombré sur la Vuelta l'an passé mais a montré que son Tour de l'Avenir appelait à bien plus chez les pros. Leader dès le TDU, il peut aller y chercher les 36 points qui, sur la base de l'an dernier, lui manqueraient pour la renta. Choix plutôt évident à mon sens.
    Choix évident, tu l'as dit ! 273 points, top renta du jeu. Score partout et gras en plus, je ne serais même pas surpris qu'il soit au jeu sur les Ardennaises ! Vivement la Vuelta Smile

    spruch a écrit:David Gaudu (4.5 crédits) : parce qu'il faut toujours un Finistérien pour gagner à Rivals. Je ne l'avais pas l'an dernier, le pensant un peu tendre, et ai été bluffé au Printemps. Tombé malade ensuite, il a surtout fait du foncier l'an dernier. Mais il a montré qu'il pouvait être déjà, à la pédale, avec les meilleurs au niveau WT. Aucune raison que la progression ne suive pas, je mise sur lui, comme 1000 autres managers, sans me poser de questions.
    Bon, peut-être moins impressionnant que l'an dernier, mais arrive la FW où il fut si fort l'an passé. 12e en Catalogne en 2e rideau, on va voir s'il peut faire mieux avec Ardennaises / Romandie.

    spruch a écrit:Enric Mas (4.5 crédits) : des places se libèrent chez Quick Step, qui va s'orienter à fond derrière Gaviria / Viviani, et Alaf de l'autre côté. Mais en montagne.. et bien il n'y a pas grand monde puisque Dan Martin et De La Cruz sont partis. Quartier libre donc pour Mas, plutôt bon pour sa 1re vraie saison pro (131 points). On peut raisonnablement envisager les 200 cette année, et cela dès le TDU. Il est bon rouleur, il grimpe bien.. un top 10-15 GT semble jouable, avec quelques résultats T2.
    Faible jusqu'à fin mars, et bim : 80 points au TpB, et encore il perd du point à avoir larbiné pour Alaf. L'espoir renaît de le voir cartonner Smile Même calendrier que Soler, j'espère qu'il saura prendre la roue de ce dernier.

    spruch a écrit:Mads Pedersen (4.5 crédits) : alerte brutasse. Un mois d'août dingue l'an passé, mais surtout un bon gros 4x4 des familles. Il sprinte plutôt bien, roule très fort.. et devrait avoir un calendrier adapté par Trek, pour rééditer ses performances au Danemark, entre autres. Très apprécié par sa direction qui le cite régulièrement dans leurs paris à l'avenir, il devrait être mis en valeur.
    2e du Ronde. DEUXIEME DU RONDE !! J'aime les bons choix de ce genre. Confirme qu'il a un potentiel immense, et l'on peut espérer qu'il va écumer les Tours avec CLM pour continuer à scorer désormais. Exception Trek, au passage Razz

    spruch a écrit:Wout Van Aert (4.5 crédits) : il a montré hier qu'il est en forme. Plutôt décidé à faire de la route cette année, il va courir a priori plus ou moins les mêmes courses qu'en 2017, avec un calendrier un peu plus étoffé. Hallucinant en 2017 pour un néo-pro, j'ai du mal à imaginer qu'il fasse moins de 200, et encore moins 158. Peut clairement faire partie des coureurs à 80+ de rentabilité.
    197 points post-Roubaix. Normalement, les 200, ça devrait aller Smile Fort aux Strade, fort sur les pavés.. ce mec est un crack, on le savait mais il le confirme. Maintenant, on va voir la suite de son calendrier, en espérant qu'il soit un peu similaire à l'an passé pour scorer comme un goret un peu partout.

    spruch a écrit:Ils ont fait partie de l'équipe mais j'ai du me résoudre à les lâcher :

    - Rudy Barbier (5.5 crédits) il a très bien fini la saison 2017, devenu très régulier et capable de taper régulièrement un Bouhanni, par exemple. Cela dit, AG2R ne mise jamais trop sur le sprint.. et je ne sais pas comment sera établi son calendrier avec des Sam Dumoulin ou Cosnefroy qui courent beaucoup la Coupe de France.
    - Tanel Kangert (5 crédits) : lui aussi dans la "Team rédemption". Une sale blessure après sa chute sur le Giro l'an dernier, et boum, fin de saison. Cette année, pas de Aru / Nibali auprès de qui larbiner, il devrait avoir un rôle plus libre. Coureur talentueux, capable de faire un top 10-15 GT à la pédale, je l'ai longtemps eu avant de faire rentrer Porte et de devoir faire des sacrifices.
    - Jack Haig (4.5 crédits) : il a du talent.. mais l'an dernier, il larbinait déjà beaucoup. Cette année, aux Yates² et Chaves s'ajoute Nieve ! Bref, trop d'inconnues, je laisse de côté.
    - Jan Hirt (4.5 crédits) : il grimpe bien, sera libre chez Astana. Cela dit, son top 12 au Giro l'an dernier se fait.. à 20 minutes de la gagne. J'ai peur qu'il ne plafonne un peu et n'ait pas le potentiel à aller chercher 250 points.
    - Guillaume Martin (4.5 crédits) : impressionnant l'an passé, je me doutais qu'il serait beaucoup choisi (ça n'a pas manqué). Avec Wanty au Tour, nul doute qu'il y sera, mais je doute de sa capacité à pouvoir faire razzia là-bas. Je pense que le choix vaut le coup, mais il fut le dernier 4.5 crédits à rester sur le carreau.
    Guillaume Martin a remporté le circuit de la Sarthe pour lancer sa saison, là-dessus c'est plutôt du "standard". Je crains toujours qu'en allant sur le Tour, il passe une bonne partie de saison à sous-perfer par rapport à son potentiel.
    Pour les autres, aucun regret puisqu'ils cumulent 24 points à eux 4 ! Haig larbine XXL alors qu'il est plutôt fort, et les autres.. sont invisibles.

    spruch a écrit:Les petites cotes :

    Simone Consonni (4 crédits) : on le sait, les petites cotes, ce sont des "paris". On cherche le crack qui va taper le 100 de renta en écrasant tout le monde sur un calendrier merdique, ou qui va taper une grosse perf sur une course rémunératrice.
    Consonni, c'est censé être le grand sprinter italien de demain. L'an dernier, il a déjà montré tout l'étendue de son répertoire : à l'aise sur les pavés et dans le vent, il a pris de la caisse tout au long de la saison pour finir par s'illustrer sur les classiques italiennes, malgré du larbinage récurrent pour Modolo. Ce dernier est parti, il devrait passer numéro 1, avec Ferrari, excellent poisson pilote, pour l'aider. C'est donc un excellent plan, il faisait partie de mes incontournables.
    Au jeu en début de saison (18 points), il n'a pas aimé les Flandriennes. Bref, désormais on va l'attendre sur les SSR italiennes, vu qu'il ne devrait pas courir le Giro. L'avenir dira si c'était trop tôt..

    spruch a écrit:Kristoffer Halvorsen (4 crédits) : celui qui a du donner mal au crâne à pas mal de monde hier. Il a impressionné l'an passé, et aura carte libre pour sprinter chez Sky puisque Viviani et Van Poppel sont partis. Se vautre hier sur la People's Choice Classic et perd déjà potentiellement une partie de la renta. Cela dit, j'ai préféré le garder pour éviter tout regret. Il aura un paquet d'autres occasions a priori, car il n'est pas censé courir de GT cette année (où il n'aurait été bon qu'à larbiner).
    Bon, quand on rate le début de saison c'est toujours chiant. Cela dit, prend du point à la Handzame Classic ; maintenant, on va attendre qu'il ait d'autres occasions de scorer. Je l'attends surtout au 2e semestre.

    spruch a écrit:Thomas Boudat (3.5 crédits) : ultra décevant l'an passé, ça fait 3 ans qu'on se dit qu'un médaillé olympique censé être une nouvelle terreur du sprint doit cartonner. Il s'est blessé en juin l'an dernier, et a traversé le Tour en fantôme. Cela dit, je l'attends surtout bien meilleur sur un calendrier .1 qui devrait être assez fourni. Il n'y a objectivement aucune raison qu'il soit incapable d'aller chercher 150 points. Un doute, mais pas plus que pour les autres 3.5 crédits..
    Capable d'aller gagner au Tour d'Andalousie, puis de faire un lamentable sprint pour finir 15e à la Classic Loire Atlantique. Il est frustrant, bien qu'il soit plutôt bon.. à voir sur l'ensemble de la saison, mais il a large le potentiel pour taper 50 de renta (déjà 40% de faits).

    spruch a écrit:Bjorg Lambrecht (3.5 crédits) : là-encore, un crack dont je ne voulais pas passer à côté. Ultra dominateur en U23 avec Sivakov, il n'envisageait pas de passer pro mais sa saison 2017 l'a poussé à le faire tant il se baladait. Interviews un peu inquiétantes où il dit vouloir apprendre et rouler un max pour ses leaders, je pense qu'il aura sa chance sur la fin de saison belge. Qui plus est, il n'y a pas grand monde pour lui faire concurrence chez Lotto.. donc s'il répond présent, il peut parfaitement faire comme Gaudu l'an passé.
    Après l'épisode à la con sur le TDU, court des PT pour se rôder. Pas mal du tout au Pays Basque, à voir ce qu'il peut faire sur la FW (larbiner pour Benoot et Wellens ?) sur un profil qui lui va bien. De toute manière, je l'attends surtout en 2e partie de saison.

    spruch a écrit:Jhonatan Restrepo (3.5 crédits) : 102 points l'an passé en quelques mois avant une sale blessure. Cette année, il doit pouvoir faire bien mieux sans soucis. Qui plus est, autant Kristoff pouvait mobiliser pas mal de ressources, autant Kittel n'aura que son train de gros culs. Donc dès que ce sera bosselé, il ne devrait pas être contrarié pour multiplier les places d'honneur sur les circuits espagnols / portugais où Katusha vient régulièrement. J'ai d'assez gros espoirs en lui.
    Nul à chier. Zéro, comme son nombre de Rivals-points. Le pire, c'est qu'il ne larbine pas XXL, et qu'il n'a pas un calendrier trop horrible (malgré un petit tour sur les pavés).

    spruch a écrit:Christopher Lawless (3 crédits) : rentré hier suite à la blessure de Halvorsen. Sans doute moins fort que le Norvégien, mais lui aussi a montré de belles aptitudes. Il devrait avoir l'occasion de s'illustrer sur des fonds de sprint pour gratter régulièrement du point.
    Merci le GP de l'Escaut ! 42 pts d'un coup après une belle Semaine Coppi et Bartali. A voir ses prochains tickets shoots, mais ce ne sera pas le bide retentissant dont j'ai eu peur fin janvier.

    spruch a écrit:Riccardo Minali (3 crédits) : avec Consonni, l'autre espoir du sprint italien. Une saison de néo-pro encourageante avec des performances tout au long de la saison. Avec plus de caisse, et pas trop de concurrence en interne (Cort est dans un autre registre, et il n'y a guère que Gidich pour lui faire de l'ombre), il devrait avoir sa place pour améliorer son score de 71 points l'an dernier.
    Gidich a eu la chance d'aller au Langkawi, et Minali .. aussi ! 21 pts là-bas, espérons qu'il continue d'écumer les SSR car s'il est souvent là dans les sprints, il est toujours en 2e rideau et ça, ça ne rapporte rien. S'est fait disqualifier au GP de l'Escaut alors qu'il aurait eu un bon coup à jouer pour gratter du point chatte.

    spruch a écrit:Nils Politt (3 crédits) : un pari. Kristoff est parti, remplacé par Kittel. Donc Politt va larbiner. Beaucoup. Souvent. Oui.. mais Kristoff faisait les Flandriennes, et Kittel ne les fait pas. Et quelle brutasse d'1m92 roulait comme un barbare pour le Norvégien l'an dernier quand il était systématiquement lâché ? Et oui, ce bon vieux Nils, que j'attends pour un top 10 à Roubaix.
    Le seul risque serait un Tony Martin dans le coup sur les Flandriennes, ce qui n'est pas sans risque. Mais je trouvais que le pari valait le coup !
    Que j'attends pour un top 10 à Roubaix. Hop ! 7e, encore mieux, et présent sur toute la campagne. Magnifique !
    Désormais, c'est retour au larbinage pour le gros Marcel, avec déjà 40 de renta en poche. J'aime quand un plan se déroule sans accroc Smile

    spruch a écrit:Ils ont fait partie de l'équipe mais j'ai du me résoudre à les lâcher :

    - Phil Bauhaus (4 crédits) : lui comme Arndt sont de bons coureurs.. mais j'ai quelques réticences à leur égard. Le dernier m'a déçu l'an passé, et Bauhaus reste assez irrégulier. Son sprint dégueulasse d'hier a fini de me convaincre (oui, je sais, ne jamais se fier sur les sensations de janvier).
    - Odd Christian Eiking (3.5 crédits) : chez Wanty, il devrait trouver un calendrier à sa convenance. Cela dit, il avait de quoi s'illustrer chez FDJ mais n'a jamais été capable de le faire, alors pourquoi chez Wanty dans un contexte relativement similaire ? Qui plus est, en étudiant les scores habituels chez Wanty, je n'ai jamais vu quelqu'un au-dessus des 150-175 points hormis Gasparotto. Donc je ne lui vois pas un potentiel outstanding..
    - Sondre Holst Enger (3.5 crédits) : c'est lui qui a sauté pour faire rentrer Andersen, car il me restait 3 crédits à utiliser. Je pense qu'il peut faire mal chez Israel Cycling, mais là-encore, trop d'inconnues sur son niveau abyssal de l'an dernier (si quelqu'un a trouvé une explication...). Et quel niveau aura Israel Cycling ? Deux inconnues de trop pour qu'il reste..
    - Pavel Sivakov (3.5 crédits) : était un MH dans ma tête, et directement dans l'équipe. Et, petit à petit, il a fait partie des discutables, puis des "out". Quand et comment va-t-il s'illustrer ? Certes, il est phénoménal, mais je doute qu'il ne puisse s'illustrer au punch, et en montagne, il aura toujours quelqu'un devant lui (Froome, Henao, Poels, G.MH, Bernal voire De La Cruz, MichalK ou Tao) .. je me suis donc dit "on se verra en 2019".
    - Aliaksandr Riabushenko (3 crédits) : a été remplacé par Lawless. Je pense qu'à l'image de Consonni l'an dernier, il aura peut-être de quoi s'exprimer sur la 2e partie de saison et les SSR italiennes. Cela dit, il y a déjà Ulissi dans son registre qui pourrait vampiriser tout cela, donc me suis abstenu.
    Bon, personne ne dépasse 40 points dans tout ça à part Bauhaus. Je reste convaincu, hormis celui-ci, qu'il y a peu de chances de voir les autres rentables.

    spruch a écrit:Conclusion :

    La cotation 2018 a été particulièrement bien faite, je trouve.
    L'an dernier, j'ai trouvé un certain nombre de coureurs évidents et ne m'étais pas trompé sur eux (Viviani, Woods, Stuyven, Moscon, Bernal, Oomen). Cette année, il y a des coureurs qui m'ont paru également évidents, mais c'était avant tout par "talent" que par rapport à leur cotation.

    Bref, je me suis inspiré de Philou, qui n'a pas cherché l'an dernier à avoir des profils hétérogènes, ou à cibler des schémas de courses particuliers. J'ai donc construit mon équipe en essayant, pour chaque niveau de cotation, de trouver ceux qui pourraient être tous rentables. Enfin, mon équipe 2017 manquant de paris pouvant être payants, j'ai pris davantage de risques cette année. On verra bien si ça paye..
    Objectif : top 5 PPL et top 50 mondial, et si tout va bien, la victoire Wink
    Pour l'instant, c'est pas mal dans l'ensemble où je n'ai pas manqué beaucoup de MH (j'ai Soler, Pedersen, WVA, Bernal), le gros oubli (sans regrets) étant Benoot. Le problème évident, c'est le fail généralisé de mes cotes supérieures. Mes 6 coureurs les + chers sont décevants, et 5 de mes 7 coureurs entre 5 et 6.5 crédits sont dégueulasses. Je suis dans le top 100 mondial au classement rentabilité, mon espoir c'est que mes grosses cotes sont censés être capables d'aller mieux.

    Je joue très gros dans les semaines qui viennent avec le Giro où j'alignerai Aru, Lopez, Oomen, Pantano, Brambilla et Bennett + d'éventuels transferts. Autant dire que si fin mai, je ne suis pas top 10 PPL, je pense que je pourrai tirer un trait sur cette saison 2018 !
    avatar
    stou**
    Réincarnation d'Eddy Merckx

    Palmarès Rivals : Vainqueur PPL 2010-2012 ; 2ème mondial 2012
    Messages : 20328

    Re: Spruch Team

    Message par stou** le Jeu 12 Avr - 17:16

    On reconnait le renard : peu de managers ont une équipe comme la tienne, ultra-performante sur les coureurs peu chers et aux fraises sur les coureurs onéreux. Le manager débutant ne se plante pas trop sur les grosses côtes, qui sont fiables qui plus est, mais se fait éclater sur les 5 Sous et moins. Là, tu enchaines les bons plans low-cost (Soler, Politt, Pedersen...) mais le combo Aru-Degenkolb-Porte est un des plus horribles de la PPL. Après ça peut aller vite, mais effectivement sans Benoot ce sera dur de figurer cette année. Tu aurais peut-être du faire comme Philou et investir sur le belge dès la blessure de Gaviscon, voire dès le PAD de Tirreno de Porte...
    Un de mes rares défis jusqu'à la fin de l'année sera désormais de te poutrer. Mon trio Trentin-Yates-Degenkolb n'a rien à envier à ton triplé de Buses Smile
    avatar
    fan de JMA
    Vainqueur du Tour d'Italie

    Palmarès Rivals : 32ème en 2012 (5ème du PPM) et 65ème en 2013 (7ème du PPM)
    Messages : 8466

    Re: Spruch Team

    Message par fan de JMA le Jeu 12 Avr - 18:20

    Merci Spruch, j'ai bien ri en te lisant.

    J'avais oublié que tu avais refais confiance à Aru. Après sa saison de l'an dernier, j'ai préféré le laisser tomber, il lui arrive toujours des merdes. Un peu comme à Richie en fait. Tiens, je me répète, je l'avais déjà dit le 15 janvier Wink

    Sinon, j'ai le même combo Gaviria/Degenkolb/Naesen qui plante bien la saison avec en guest star, ce nul de Coquard et le mystère Chaves + le fail sur Benoot mais je pensais aussi qu'il plafonnerait. Et comme mes deux super choix Poels/Bernal ont fini à l'infirmerie, ben je traine derrière toi. Bon, j'espère une suite plus favorable. Je compte sur mon duo sky Poels/Thomas.

    Mon défi sera donc de vous poutrer tous les deux!


    Contenu sponsorisé

    Re: Spruch Team

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 19 Juil - 17:03